12 février, par Malika Alouani

LE CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Conférence internationale sur la métacognition et la confiance en soi

Paris, le 28 novembre 2018


Stanilas Dehaenes
Le conseil scientifique national de l’éducation (CSEN) organise des conférences internationales dans le but de faire bénéficier l’École des apports de la recherche et de faciliter le partage d’idées et d’outils qui ont fait leurs preuves en France ou à l’étranger.

C’est dans ce cadre qu’une journée de communication a eu lieu à Paris le 28 novembre 2018 sur le thème "Métacognition et confiance en soi".

Qu’est-ce que la métacognition ?

  • Comment rendre les élèves responsables de leur propre attention et les aider à identifier un levier qu’ils puissent actionner ?
  • Comment présenter aux élèves les buts d’apprentissage d’une manière qui favorise leur engagement actif ?
  • Faut-il signaler aux élèves leurs éventuelles erreurs de performance, et comment le faire ?
  • Quels sont les outils et les interfaces permettant d’améliorer l’auto-régulation des élèves ?
  • Comment combattre l’effet des stéréotypes sociaux sur l’appropriation des tâches scolaires ?

Ces quelques questions introductives à l’événement constituent le socle des réflexions partagées durant cette conférence et place l’élève apprenant au cœur de l’activité d’enseignement.
Dans son introduction, Stanislas Dehaenes, Directeur du CSEN, propose une première définition générale de la métacognition comme étant « l’ensemble des processus qui nous permettent de nous connaitre nous-même ; la conscience réflexive ou la conscience de soi ; le regard que l’on peut avoir sur nous-même. »

La cognition est l’ensemble des processus mentaux qui nous permettent de traiter des informations ;
La métacognition est ainsi l’ensemble des connaissances et des croyances que nous possédons sur nos propres processus cognitifs. C’est un déterminant majeur de l’apprentissage.
Et si l’attention et l’engagement actif de l’élève déterminent la qualité de l’apprentissage alors la curiosité et la motivation à apprendre sont des facteurs clés sur lesquels il convient d’agir pour déclencher tout apprentissage.

Enseigner, c’est ainsi développer chez l’élève cette capacité à réfléchir sur ses connaissances et à comprendre les raisonnements qu’il réalise pour construire de nouvelles connaissances.
Faire preuve de cognition, c’est être capable de conscientiser ses stratégies d’apprentissage mises en œuvre dans une situation donnée, ce qui suppose une bonne connaissance de soi et une confiance suffisante en ses capacités.
Ainsi savoir observer, être attentif, gérer ses émotions, utiliser ses mémoires, raisonner, apprendre et comprendre correspondent aux différentes compétences métacognitives nécessaires à tout apprenant.

Lien avec le numérique ...

Au regard des évolutions liées au numérique, à la profusion d’images, d’informations, de jeux vidéo et la prégnance des réseaux sociaux, cette aptitude à se connaitre pour mieux agir, se maîtriser et apprendre avec clairvoyance représente un enjeu majeur pour armer l’élève et l’aider à se construire dans cet environnement riche en stimulations.

L’ensemble des conférences sont actuellement disponibles sur le site de Canopé, partenaire de l’événement.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)