20 juin, par Christine Fiasson, Déborah Ades

Repenser les temps d’apprentissage

Du temps pour l’enseignant, la e-éducation est-elle chronophage ?

Épisode 10 - Série « Repenser le temps avec la e-éducation »

e-éducation Région - Académie


Introduire le numérique dans son enseignement peut sembler très chronophage. Il va de soi que comme toute nouvelle posture pédagogique, la e-éducation nécessite du temps, car il ne s’agit pas simplement de prendre un outil numérique en main, mais de penser autrement sa façon d’enseigner et d’apprendre.
Réunis pour deux jours de formation, les référents e-éducation/ Éléa ont été invités à réfléchir sur les démarches utilisées pour produire leurs parcours dans des conditions optimales. Voici le bilan de leurs réflexions, avec quelques astuces techniques pour vous permettre de gagner du temps.

Les 6 règles d’or pour bien commencer en e-éducation

1°Avec une formation, plus vite et sereinement tu découvriras


Débuter en e-éducation sans formation est possible, mais il arrive fréquemment qu’on perde du temps à chercher par soi-même des solutions que d’autres ont déjà expérimentées. De nombreuses ressources à propos des usages de l’ENT ou d’applications spécifiques sont disponibles sur le site de la Dane, mais elles ne peuvent constituer qu’une première étape vers la e-éducation. En effet, pour appréhender pleinement les plus-values pédagogiques, un accompagnement est fortement recommandé.

Quelles sont les formations proposées à la e-éducation ?

2° Modestement tu commenceras


Avec la Éléathèque, chaque enseignant de l’académie de Versailles peut accéder, télécharger et mettre en œuvre des parcours réalisés par des enseignants de leur discipline. Ces parcours sont le fruit d’un important travail de groupe et sont souvent très élaborés. Ils donnent à voir l’étendue de ce que permet la e-éducation, mais ne doivent pas être considérés comme des modèles à reproduire. Pour commencer, il est important de choisir des éléments de cours modestes afin de s’assurer une prise en main confortable au moment de la conception comme en classe.
Pour s’approprier les fondamentaux de la e-éducation, des gabarits tels que le Parcours Express sont accessibles sur la plateforme Éléa lorsqu’on choisit de créer un nouveau parcours. Ils permettent de créer de petits parcours facilement.

3° Scénariser tu n’oublieras pas


La e-éducation engage à développer de nouvelles compétences en matière d’ingénierie pédagogique. Il s’agit de penser autrement les activités pour se focaliser sur le « apprendre ». Cela suppose de concilier sa maîtrise de la didactique disciplinaire, son savoir-faire pédagogique ainsi qu’une certaine dextérité technique. Il convient donc, avant de créer un parcours, d’anticiper son contenu de la façon la plus précise possible en en rédigeant le scénario. Ainsi, l’intégration sur la plateforme est facilitée et évite d’inutiles manipulations qui risqueraient de faire perdre de vue l’objectif pédagogique initial.

En savoir plus sur la scénarisation pédagogique avec le numérique.

4° Travailler en équipe tu préféreras


Caractéristique essentielle de la e-éducation, elle permet à la fois la mutualisation et le partage. C’est donc la possibilité de gagner du temps en réalisant à plusieurs mains des parcours.

La e-éducation, un incubateur de travail en équipe

5° Tes consignes tu expliciteras


Veiller à rendre ses consignes explicites, à faciliter la navigation de l’élève dans le parcours, c’est aussi s’assurer de gagner du temps en classe pour parler non pas de l’outil ou du support, mais bien du contenu et des savoirs.
L’une des lignes de forces de la e-éducation est d’utiliser le numérique pour renforcer les interactions enseignants - élèves autour des notions et des savoirs travaillés en classe.

De la didactique du numérique

6° Réutiliser ce que tu as fais tu t’efforceras


Si le numérique présente un avantage, c’est de permettre :

  • d’utiliser un parcours de la Éléathèque ;
  • de dupliquer un parcours avec lequel on est à l’aise ;
  • de garder en mémoire des questions pour les reposer plus tard.

Ce sont autant de pratiques qui font gagner du temps.
Au fur et à mesure de sa pratique, chaque enseignant se crée sa propre banque de ressources pour aller plus vite et plus loin dans sa conception pédagogique.

Découvrez la Éléathèque


Il ne fait nul doute que s’engager dans la e-éducation suppose d’y consacrer du temps, pour se former, pour pratiquer et parce que l’étendue des possibles est aussi infini que l’imagination de l’enseignant. Néanmoins, il s’agit d’un investissement qui, à long terme, permet de consacrer plus de temps à l’accompagnement en présence des élèves, à la personnalisation des parcours d’apprentissages et au développement de nouvelles pratiques pédagogiques.

Je pense que la e-éducation n’est pas plus chronophage
qu’une pédagogie plus traditionnelle. Cela dépend de comment on prépare ses cours, [...] mais c’est beaucoup plus rigolo !
Renaud Taillard, Professeur de la classe ULIS du Chabl@b de Pontoise (95)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)