2 mars, par Déborah Ades, Aurélie Heuveline

Projet e-éducation

Faire de sa classe un écosystème apprenant

Épisode 1 - Série « Redéfinir les espaces d’apprentissages avec la e-éducation »

e-éducation Région - Académie


Qu’est-ce qu’un écosystème apprenant ?

Le concept d’écosystème apprenant a été particulièrement mis en lumière par Catherine Becchetti-Bizot, Guillaume Houzel et François Taddei (entretien enregistré en avril 2018). Dans le rapport Vers une société apprenante, ils développent l’idée que l’on apprend mieux dans une logique de réciprocité, où tout peut être matière à s’ouvrir au savoir. Projeter les ressources sur les différents murs et afficher des codes QR permettant un accès rapide, sont autant de possibilités d’exploiter l’espace pour créer un écosystème apprenant. Immergés dans cet espace, tout peut devenir un prétexte à apprendre.

Au Chabl@b de Pontoise, la classe est installée selon une logique similaire. Les élèves sont mis en activité, accompagnés et disposent d’un feedback immédiat sur leurs productions. Pour cela, l’enseignant scénarise en amont des parcours, des activités, qui sont ensuite stockés en ligne ou sur le réseau local pour que l’élève y accède depuis n’importe quel support, connecté ou non. L’élève organise lui-même son travail en choisissant ses activités et le temps qu’il va y consacrer, sous le regard attentif de son enseignant.

Facteurs propices aux apprentissages et aménagement des espaces scolaires

Comme le souligne Franck Ramus, lors de sa conférence du 15 mars 2018 « Comment apprendre à apprendre ? », jeudi de la recherche de la DANE, les neurosciences ont fait émerger quatre facteurs propices aux apprentissages :

 
  1. l’attention,
  2. l’engagement actif,
  3. le retour d’information,
  4. la consolidation.


Lorsqu’une équipe s’engage dans une réflexion sur les espaces scolaires, il convient d’identifier comment agir sur ces leviers, voire de les hiérarchiser. On sait par exemple que certains enfants ont besoin de bouger ou de s’isoler pour relancer leur attention. Mettre à disposition des exercices en libre-accès sur tablettes via une plateforme de e-éducation permet à l’élève de bénéficier de différentes modalités de travail. Au gré des situations rencontrées, il apprend à mieux connaître ses fonctionnements cognitifs, ce qui lui permet de mobiliser des techniques pour progresser, notamment en mémorisation.
C’est en identifiant les objectifs pédagogiques et en les traduisant par une organisation spatiale que l’espace classe ci-dessous a été repensé par une équipe d’enseignants. D’abord modélisée avec un logiciel 3D puis mise en place dans la réalité, vous pouvez vous y promener librement à 360° (en maintenant le clic gauche et déplaçant la souris) et explorer d’autres aspects de la question des espaces redéfinis par la e-éducation.

Afin de profiter de tous les potentiels offerts par le numérique, la DANE de Versailles propose des formations pour accompagner les équipes dans une démarche de réaménagement des espaces. Après concertation pour définir les contours du projet, les formateurs mettent en œuvre les conditions optimales pour le mener à bien.

Revenir à la série « Redéfinir les espaces d’apprentissages avec le numérique »

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

academie

Bonjour et bienvenue
sur le site de la DANE

Retrouvez toute l’actualité fraiche sur :

Qu’est ce que la DANE ?

La délégation académique au numérique éducatif (DANE) est un service du rectorat chargé de proposer, auprès du recteur, une stratégie académique déclinant les orientations nationales de développement et de formation aux usages du numérique, d’animer la mise en oeuvre de cette feuille de route numérique et d’en évaluer les résultats.

En savoir plus

0 | 1 | Tout afficher

Aide