19 mars, par Anne-Cecile Franc

Les jeudis de la recherche

Apprendre (par) la coopération

jeudi 31 mai 2018 17h-18h

e-formation


Les "jeudis de la recherche" permettent à tous les acteurs de l’éducation intéressés par un domaine de le découvrir en deux temps :

  • en faisant la rencontre d’un chercheur spécialiste du domaine abordé ;
  • et en faisant celle d’un ou de plusieurs praticiens avec un témoignage concret sous l’angle des pratiques numériques, en amont ou en aval.
    lien vers le programme complet

Cette rencontre a eu lieu le jeudi 31 mai 2018 à distance, en classe virtuelle sur la plateforme Via :

Diaporama de l’intervention
Bibliographie à télécharger

Présentation de l’intervenante :

Céline Buchs est docteure en psychologie sociale et maître d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation à l’Université de Genève dans le domaine Processus sociocognitifs et interactions sociales. Elle est membre du comité de l’International Association for the Study of Cooperation in Education.
Ses activités portent sur les interventions en situations scolaires pour renforcer la qualité des apprentissages et du climat scolaire. Ses recherches portent plus particulièrement sur la pédagogie coopérative, les facteurs motivationnels dans les situations d’apprentissage, la transformation des connaissances, des croyances et des pratiques pédagogiques et la comparaison sociale menaçante. En 2010, les travaux qu’elle a menés avec Fabrizio Butera sur les conditions dans lesquelles différents dispositifs d’apprentissage entre pairs sont les plus efficaces ont été récompensés par l’American Educational Research Association (Outstanding Contributions To Cooperative Learning Award).

Derniers projets :
- The Struggle for Competence in Academic Selection.
Responsable du sous projet Societal values counter cooperative learning (financé par le Fonds National Suisse de la recherche) sur les déterminants de la mise en place de la pédagogie coopérative par les enseignants.
- Co-responsable avec Margarita Sanchez-Mazas d’un projet pédagogique (soutenu par la Conférence Intercantonale de l'Instruction Publique de la Suisse et financé par l’Office Fédéral de la culture) et d’un projet de recherche (financé par le Fonds National Suisse de la recherche) sur l’intégration sociale et scolaire des élèves allophones dans un contexte hétérogène à l’école primaire.
- Collaboration avec le groupe de recherche et développement « Innovation pour l’inclusion scolaire » soutenu par l’ESPE de Caen et la Cellule Académique Recherche, Développement, Innovation, Expérimentation (CARDIE). Projet en cours avec Nicolas Margas (Université de Caen Normandie) sur le rôle des activités physiques pour favoriser l’intégration des élèves.


Présentation du contenu abordé et des échanges possibles :

Apprendre (par) la coopération : un travail raisonnable sur les habiletés coopératives

Faire travailler les apprenants (élèves ou étudiants) en groupe n’est pas toujours facile pour les enseignant-e- s, ni toujours bénéfique pour les élèves. La littérature sur l’apprentissage coopératif suggère cependant qu’il s’agit d’un outil pédagogique intéressant. Cette intervention met l’accent sur le travail explicite des habiletés coopératives pour renforcer la qualité des relations de travail et des apprentissages dans les groupes.
Après avoir présenté les principes généraux de la pédagogie coopérative, nous discuterons de la manière dont les enseignant-e- s peuvent travailler les habiletés coopératives. Deux interventions courtes seront présentées pour illustrer la faisabilité de ce travail et les bénéfices retirés en termes de qualité des relations de travail et des apprentissages.

La première intervention a eu lieu à l’école primaire lors d’un travail sur l’argumentation et souligne que les élèves qui ont bénéficié d’un court travail ciblé (20 minutes) sur une habileté coopérative et 3 règles coopératives se comportent globalement de manière plus positive lors d’une discussion argumentative.
La deuxième intervention implique des étudiants de psychologie qui étudient les statistiques. Trois conditions de travail ont été comparées : un travail individuel, un travail en duo avec des consignes de coopération et un travail en duo avec des consignes de coopération accompagnée d’une courte préparation à coopérer qui valorise la coopération et explicite 3 habiletés coopératives ciblées (10 minutes). Les résultats montrent que plus on ajoute d’éléments coopératifs et meilleurs sont le sentiment de compétence des étudiants et les apprentissages individuels ultérieurs en statistiques. De plus, les étudiants rapportent une relation de meilleure qualité lorsqu’ils ont bénéficié de l’explicitation des habiletés coopératives.

Bibliographie :

  • Buchs, C. (2016). La pédagogie coopérative pour articuler les domaines disciplinaires et les capacités transversales. Educateur, 2, 16-18.
  • Buchs, C. (2017). Apprendre ensemble : des pistes pour structurer les interactions en classe. In M. Giglio & F. Arcidiacono (Eds.), Les interactions sociales en classe : réflexions et perspectives (pp. 189-208). Berne : Peter Lang. ISBN : 978-3- 0343-2048-1
  • Buchs, C., & Bourgeois, E. (2017). Conflits sociocognitifs et apprentissage en formation. In P. Caspar & Ph. Carré (Eds.), Traité des sciences et techniques de la formation (3ème édition revue et augmentée, pp. 329-346). Paris : Dunod.
  • Buchs, C. Butera, F. (2015). Cooperative learning and social skills development. In R.Gillies (Eds.), Collaborative Learning : Developments in research and practice (pp. 201-238). New York : Nova Science.
  • Buchs, C., Gilles, I., & Butera, F. (2012). Optimiser les interactions sociales lors d’un travail de groupe grâce à l’apprentissage coopératif. In E. Bourgeois & G. Chapelle (Eds.), Apprendre et faire apprendre (pp. 211-220). Paris : Presses Universitaires de France.
  • Buchs, C., Gilles, I., Antonietti, J. -P., & Butera, F. (2016). Why students need to be prepared to cooperate : a cooperative nudge in statistics learning at university. Educational Psychology, 36(5), 956-974.
  • Buchs, C., Lehraus, K., & Crahay, M. (2012). Coopération et apprentissage. In M. Crahay (Eds.), L’école peut-elle être juste et efficace ? (pp. 421-454). Bruxelles : De Boeck.
  • Buchs, C., Sanchez-Mazas, M., Fratianni, S., Maradan, M., & Martinez, Y. (2015). Le collectif au service d’une pédagogie intégrative : activités plurilingues dans une perspective coopérative et interculturelle. In A. Manço (Ed.), Pratiques pour une école inclusive - agir ensemble (pp. 85-102). Paris : l’Harmattan
  • Buchs, C., Wiederkehr, V., Filippou, D., Sommet, N., & Darnon, C. (2015). Structured cooperative learning as a mean to improve average-achievers’ mathematic learning in fractions. Teaching Innovations, 25, 15-35. Special issue on “Learning and development through social interaction in educational context”, edited by A. Baucal, F. Arcidiacono, & N. Buđevac.
  • Golub, M., & Buchs, C. (2014). Preparing Pupils to Cooperate During Cooperative Controversy in Grade 6 : A Way to Increase Positive Interactions and Learning ? European Journal of Psychology of Education, 453-466. DOI 10.1007/s10212-013- 0207-0
  • Sanchez-Mazas, M. & Buchs, C. (2017). Apprentissage coopératif et diversité. Une pédagogie pour les classes hétérogènes. Envie d’école, 91. 18-20.
  • Topping, K., Buchs, C., Duran, D., & Van Keer, H. (2017). Effective peer learning : From principles to practical implementation. London & New York : Routledge.

Webographie :

Retrouvez toutes nos conférences : Cycle de conférences

partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)