6 septembre, par Déborah Ades-Clausell

Projet e-éducation

« Devoirs faits » avec la e-éducation

Comment la e-éducation contribue-t-elle au dispositif « Devoirs Faits » ?

Cycle 3 Cycle 4 Région - Académie


Mis en place en 2017 dans les collèges, le dispositif « Devoirs faits » [1] a pour objectif de donner à tous les élèves les moyens de leur réussite. Il restaure une certaine égalité dans l’accompagnement à la scolarité et pour permettre à chacun d’apprendre selon des modalités qui lui conviennent. Si des dispositifs similaires ont pré-existé, la nouveauté réside en grande partie dans la volonté d’encourager une cohérence entre équipe pédagogique et équipe d’accompagnants.

La e-éducation, en expérimentation depuis 2016 dans l’académie de Versailles, invite à penser l’usage du numérique pour enseigner et pour apprendre. En équipe ou seul, c’est l’occasion de réaliser et mettre à disposition des élèves des parcours interactifs.

Comment les ressources réalisées dans le cadre du projet e-éducation ainsi que les dynamiques d’équipes contribuent-elles au dispositif « Devoirs Faits » ?

1. « Devoirs faits » et e-éducation : des objectifs en commun

Pour atteindre les objectifs du dispositif « Devoirs Faits », la e-éducation peut contribuer à accompagner certaines dynamiques :
-  créer un réel continuum entre la classe et le hors classe pour retrouver les mêmes contenus ;
-  repenser les temps d’apprentissage ;
-  permettre à chaque élève d’avancer à son rythme selon ses besoins ;
-  différencier les devoirs par des parcours personnalisés et personnalisables où les activités à réaliser sont attribuées aux élèves selon les besoins identifiés ;
-  favoriser le droit à l’erreur ;
-  suivre les résultats collectifs et individuels des élèves ;
-  permettre à des équipes enseignantes de réaliser ensemble à distance des parcours de remédiation adaptés.

Pour l’enseignant, la e-éducation c’est aussi une façon d’assurer une continuité et une cohérence avec celles et ceux qui accompagnent les élèves volontaires pendant les séances « Devoirs faits ». Lors d’une séance au CDI, en salle informatique ou encore avec la mise à disposition de tablettes, les élèves accèdent au contenu de leurs professeurs en autonomie mais sont accompagnés par les intervenants du dispositif. Cela permet à chaque élève d’avancer à son rythme sur des supports adaptés, fidèles à l’apport des enseignants. De leur côté, ceux-ci gardent un œil sur la progression de leurs apprenants.

2. Des exemples de ressources pour se faire sa propre idée

Nombreux sont les outils qui permettent une telle démarche, à commencer par les groupes de travail sur l’ENT. Des ressources déjà scénarisées sont également mises à disposition des enseignants de l’académie de Versailles sur la Éléathèque. Réalisés à partir de la plateforme Éléa, des parcours sont téléchargeables pour les établissements qui ont intégré l’expérimentation.

Voici une petite sélection de parcours qui peuvent être envisagés pour compléter le cours, consolider ou aller plus loin dans une notion. Pour y accéder, il vous suffit de cliquer sur le lien et de renseigner vos identifiants académiques.


« Apprendre à apprendre » - français – cycle 4 : pour apprendre à faire une fiche de révision (60 minutes).



« Rallye Maths Numérique 92 » - mathématiques – cycles 3 & 4 : pour vérifier les acquis dans la construction du nombre, la maîtrise des quatre opérations et l’automatisation de modules de calcul (150 minutes).



« Les ceintures des verbes irréguliers » - anglais – cycles 3 & 4  : pour voir ou revoir les verbes irréguliers en anglais (240 minutes fractionnables).



« Chimie et sécurité » - sciences - lycée : pour préparer l’entrée au lycée et voir ou revoir les règles de sécurité en laboratoire (60 minutes).



« Réaliser un croquis d’étalement urbain avec Edugéo » -géographie - lycée : pour se préparer au lycée et voir ou revoir les règles du croquis (210 minutes).


N’hésitez pas à parcourir le reste de la Éléathèque pour découvrir d’autres parcours à proposer à vos élèves.

3. Comment créer son propre parcours ?

Ces quelques exemples vous séduisent mais vous voudriez mettre à disposition vos propres parcours ?
Vous souhaitez rejoindre l’expérimentation et vous former pour réaliser en équipe ou individuellement des parcours ?

Voici quelques pages pour mieux comprendre la démarche de cette expérimentation :
-  La e-éducation dans l’académie de Versailles
-  La plateforme Éléa
-  La spirale de la e-éducation
-  Le dispositif de formation « Faire entrer la e-éducation dans sa pédagogie »

Pour plus d’informations, vous pouvez nous écrire à e-education chez ac-versailles.fr.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)