9 avril, par Ariane Bach

Préparer le CAFFA ou le CAFIPEMF avec M@gistere

e-formation Région - Académie


1. De quoi s’agit-il ?

Le CAFFA (certificat d’aptitude aux fonctions de formateur académique pour le 2nd degré) et le CAFIPEMF (certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou de professeur des écoles maitre formateur, dans le premier degré) sont des certifications créées ou actualisées dans la perspective de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République (2013). Cette certification permet de développer la professionnalisation d’un réseau de formateurs en permettant aux candidats une appropriation progressive des enjeux et des compétences liées à ces fonctions, et en les préparant aux attendus de l’examen.

Le cursus se déroule sur deux années. Au cours de la première année, le candidat se déclare et prépare l’épreuve d’admissibilité. Au cours de la seconde année, il se constitue une expertise et se prépare aux épreuves d’admission en s’inscrivant aux différents modules prévus dans le cadre du plan académique de formation.

Décret n° 2015-885 du 20-7-2015 ; arrêté du 20-7-2015

2. Pour quoi faire ?

Les titulaires de ces certifications peuvent postuler sur des fonctions de maitres formateurs, conseillers pédagogiques pour le CAFIPEMF ou des fonctions de formateurs académiques pour le CAFFA.

Témoignages
Pourquoi avez-vous décidé de passer le CAFFA/CAFIPEMF ?

  • J’ai décidé de passer le CAFIPEMF car j’ai eu l’occasion de devenir référent numérique en circonscription du premier degré et pour obtenir ces postes plus durablement il faut être titulaire du CAFIPEMF. Plus largement, mon souhait était de m’orienter à terme vers la formation d’adultes enseignants ce que m’a permis ce poste. Michel, professeur des écoles
  • Cette certification est incontournable à long terme. Daniela, documentation
  • J’ai animé ma première formation en 1998, et je suis formateur sur décharge de service depuis l’année scolaire 2000-2001. Lors de la création de cet examen professionnel il y a deux ans, il m’a donc semblé tout naturel d’être candidat, afin de valider l’expérience ainsi acquise. Pierre, PLP de mathématiques et sciences physiques
  • Tenter d’obtenir cet examen revient à m’inscrire dans une démarche de développement professionnel après 25 ans d’exercice. Formaliser ma pratique a été tout d’abord un éclairage sur ce métier et une prise de conscience que l’expérience est aussi chargée de connaissances. Mais aussi que transmettre n’est pas aussi évident qu’il peut paraître. Guider et accompagner ne peut qu’enrichir notre réflexion et nous propulsent dans une dynamique, dans un mouvement constant. Parce qu’enseigner et former ne sont pas des actes solitaires mais solidaires, à mon sens ! Nathalie, enseignante en CP
  • J’ai décidé de passer cette certification pour deux raisons : la première : intervenir devant des collègues impose une légitimité institutionnelle ce qui induit la seconde raison : cette légitimité se construit avec un bagage universitaire, réflexif afin d’acquérir les compétences mentionnées dans le référentiel et d’être capable de faire évoluer ses propres compétences dans le temps. Isabelle, éducation musicale
Avez-vous suivi le DU ? Quel est l’intérêt de cette formation selon vous ?

  • J’ai suivi le DU, trouvant la proposition intéressante (apports théoriques) et permettant de faire d’une pierre deux coups avec le CAFIPEMF, dans la logique de la refonte de la certification. Michel, professeur des écoles
  • j’ai suivi le DU d’ingénierie pédagogique proposé par l’université de Nanterre et non pas celui proposé par l’académie ; l’intérêt était d’abord sur l’objet en lui-même car la pédagogique m’intéresse beaucoup. Ensuite, la confrontation à d’autres milieux professionnels a été pour moi un enrichissement. Isabelle, éducation musicale
Comment avez-vous réussi à concilier la préparation de cette certification avec ton travail ?

  • Il a fallu faire des choix dans les temps privés pour préparer. Et j’ai autant que possible réinvesti tout ce que j’apprenais dans mes situations professionnelles et vice versa, je proposais à la réflexion des groupes constitués, mes situations professionnelles. Isabelle, éducation musicale
  • Je n’ai pas eu de problème de conciliation. Il ne s’agit pas d’une thèse de doctorat ! Je ne comprends pas les collègues qui sont inquiets par rapport au mémoire. Intellectuellement, il ne s’agit pas d’un exercice plus difficile qu’un mémoire de master par exemple. Se soumettre à l’exercice permet de prendre un peu de recul par rapport à sa pratique professionnelle et la relier avec la recherche. Daniela, documentation

3. L’examen

- 1 Épreuve d’admissibilité
Elle se fonde sur un entretien avec le jury, lequel s’appuie sur un dossier fourni par le candidat, comprenant un rapport d’activité et les rapports d’évaluation. Le rapport d’activité consiste en la présentation par le candidat de son itinéraire professionnel, lequel s’attache à présenter une expérience professionnelle significative, notamment dans le champ de l’accompagnement et de la formation.

- 2 Épreuves d’admission
a- Épreuve de pratique professionnelle : le candidat choisira entre l’analyse de pratique avec un stagiaire et l’animation d’une action collective de formation
b- Le mémoire professionnel, de 20 à 30 pages hors annexes : c’est un travail personnel de réflexion portant sur une problématique professionnelle d’accompagnement ou de formation. La soutenance qui s’ensuit est composée d’une présentation du mémoire professionnel par le candidat (15 minutes) puis d’un échange avec le jury (30 minutes).

4. Le diplôme universitaire

L’académie de Versailles a souhaité adosser l’obtention de cette certification à l’expertise de l’ESPE, qui propose dans le cadre de l’université un master des métiers de l’enseignement et de la formation, mention formation de formateurs (master MEEF 4).
Un DU (diplôme universitaire) a donc été mis en place pour préparer à l’admission du CAFFA ou du CAFIPEMF, et simultanément valider plusieurs unités d’enseignement qui permettent par la suite de finaliser l’obtention éventuelle du master MEEF 4.

Les compétences développées sont celles du référentiel de compétences publié au BO du 23 juillet 2015.
Elles sont organisées en 4 grands champs qui sont :
1. Penser - Concevoir - Élaborer
2. Mettre en œuvre - Animer
3. Accompagner l’individu et le collectif
4. Observer - Analyser – Évaluer

Qui peut se présenter ?
Les candidats admissibles au CAFFA ou au CAFIPEMF peuvent présenter leur candidature. Les cours commencent après les épreuves d’admissibilité (en février). Les admissions en DU et inscriptions se font auprès du Rectorat, et les candidats peuvent choisir entre plusieurs sites de formation : l’université de Cergy-Pontoise (sites Antony et Cergy Hirsch) et l’université Paris-Sud (site d’Orsay).

5. Unités d’enseignement abordées dans le D.U.

UE1 : Connaissance du métier d’enseignant et de formateur
UE2 : Le numérique comme ressource de formation
UE3 : Analyses des pratiques didactiques et professionnelles et construction d’indicateurs
UE4 : Analyses de pratiques réflexives et conduite d’entretien
UE5 : Analyses des pratiques didactiques et professionnelles et accompagnement professionnel
UE6 : Initiation à la recherche

On pourra retrouver le détail de ces différentes U.E. sur le site de l’ESPE de Versailles.

6. L’accompagnement avec M@gistère


La plateforme de e-formation M@gistère s’intègre dans le cadre de ce D.U. Elle permet notamment de traiter l’UE1 : Connaissance du métier d’enseignant et de formateur, ainsi que l’UE2 : Le numérique comme ressource de formation.
Les thèmes traités au cours de la formation sont : une réflexion sur la plus-value du numérique dans l’enseignement ; une initiation aux sciences cognitives dans le cadre de l’enseignement ; une mise en pratique des règle d’ergonomie appliquées à la conception de ressources numériques ; la manipulation d’outils de collaboration à distance comme la classe virtuelle.

Témoignages

En quoi la préparation du DU avec la plateforme M@gistere vous a-t-elle paru intéressante ?


  • Nous avons suivi quelques cours en distanciel et surtout partagé toutes nos connaissances et interrogations concernant nos mémoires et l’épreuve pratique d’entretien conseil ou d’animation pédagogique. Cela a mis en évidence l’importance de l’écoute et de la mutualisation. Nathalie, enseignante en CP
  • L’utilisation de la plateforme M@gistere apporte une expertise complémentaire sur le champ des possibles lors des formations et me parait importante pour activer une meilleure prise en main des outils numériques. Sandrine, conseillère au CAAEE

A bientôt sur M@gistère pour préparer le CAFFA ou le CAFIPEMF !

partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)