Retours d’expérience

Le numérique à l’EREA de Montgeron

Langues, EPI, Erea

EREA et problématiques spécifiques

Laura Navarro enseigne dans un EREA, établissement régional d’enseignement adapté, dont la mission consiste à prendre en charge des adolescents en grande difficulté scolaire et sociale ou présentant un handicap.
Constatant un fort manque de confiance en soi auprès de ses élèves « dys » (dyslexiques, dyspraxiques...), Laura a usé du numérique comme moyen pour adapter sa pédagogie.
Ses projets ont pour objectifs d’entraîner les élèves à l’oral et, ainsi, de surpasser leurs difficultés à l’écrit. Ils permettent aussi une pédagogie différenciée où chacun trouve sa place en fonction de ses compétences.

Pour en savoir plus sur les EREA : Dossier Eduscol

Genèse

Laura a commencé à s’intéresser au numérique lors de son année de stage en créant un blog afin d’y mettre des contenus multimédias que les élèves pouvaient consulter. Cette pratique est souvent le premier pas dans le monde du numérique éducatif. Elle ne nécessite pas de connaissances techniques pointues ni particulières et permet de grandes innovations en quelques clics comme la pédagogie inversée.

Dans l’académie de Versailles, il existe une plateforme de blogs permettant aux enseignants de créer des pages web, hébergées en France, respectant ainsi les directives de la CNIL. Grâce à un mot de passe, il est possible de sélectionner le public du blog et de partager ainsi des photos d’élèves ou de travaux d’élèves sans problème juridique.

Laura s’est ensuite lancée dans des projets de webradio pour développer l’oral chez ses élèves ainsi que dans un projet eTwinning qui permet l’échange et la création de projets avec des classes partout en Europe.

Anecdotes

Lorsque j’ai débuté la webradio il y a deux ans, les trois premières séances, c’était du freestyle total ! À la fin de chacune des séances j’ai dû prendre un cachet contre la migraine.

L’année dernière, j’ai fait un projet eTwinning avec une classe en Espagne. Nous avons réalisé plusieurs visioconférences avec le collègue espagnol et sa classe. Lorsque le collègue était en vacances scolaires en avril, il est venu visiter Paris et il en a profité pour nous rendre visite à l’EREA. Lorsqu’il est entré dans la classe, les élèves n’en revenaient pas !! "Mais c’est le prof chauve qu’on a vu sur l’écran !! Comment c’est possible qu’il soit là ?"

Projet de simulation globale : création d’une île virtuelle

Ce projet est parti d’un constat : les élèves de l’EREA ont du mal à donner du sens à leurs apprentissages et ont des difficultés à se souvenir des séquences et projets passés. L’idée est de leur proposer une simulation globale gamifiée en créant une île virtuelle afin que chaque projet de fin de séquence vienne alimenter l’île et la ville en constructions dessus.

Ce projet a été monté dans le cadre d’un EPI : Transition écologique et développement durable mobilisant une enseignante de français, une d’anglais, l’enseignante documentaliste et Laura.

Cliquez sur l’image pour découvrir le scénario de la construction de l’île.

L’impact sur les élèves est important. Ils sont plus motivés et collaborent entre eux pour réaliser les projets de fin de séquence. Ils sont fortement impliqués dans leurs créations et sont même force de proposition. Ils savent qu’à la fin, ils pourront jouer sur leur île puisque des quiz et des activités interactives y seront ajoutés au fur et à mesure.

Ce projet met en avant plusieurs principes de gamification. Le sens épique est clairement énoncé. Les élèves doivent construire un autre monde et cette quête les stimule. Par ailleurs, le principe d’accomplissement est aussi activé. Les élèves par leurs créations valident des compétences et des niveaux. La feuille de route avec les badges met en avant le concept d’acquisition. Les élèves de façon collective valident ces badges et peuvent donc les considérer comme acquis. Enfin, l’aspect social de la gamificiation est au fondement même du projet, les élèves collaborant pour leurs réalisations et la création du monde virtuel.

Pour suivre l’avancée du projet, consultez le blog EPI.