Lycée international de Saint-Germain

Point d’étape, après deux années d’utilisation d’EducHorus

Au printemps 2014, le Proviseur du lycée international, Joël Bianco, a souhaité doter son établissement d’un ENT adapté aux spécificités de cette cité scolaire. Une équipe-projet s’est alors formée, elle a rédigé un cahier des charges, puis elle a rencontré plusieurs prestataires pour comparer les fonctionnalités proposées. Le conseiller de bassin pour le numérique s’est joint à cette équipe pour les accompagner dans le choix de la solution.

Le lycée international en chiffres

La cité scolaire du lycée international n’est pas une structure habituelle, ces chiffres le prouvent :

  • environ 3000 élèves de la petite section à la terminale (dont 800 externés) ;
  • recrutement des élèves sur plus de 100 communes ;
  • 14 sections internationales (allemande, britannique, américaine, néerlandaise, polonaise, portugaise, japonaise, italienne, espagnole, danoise, norvégienne, suédoise, russe et chinoise) ;
  • 200 enseignants, dont 80 hors Education Nationale ;
  • 53 divisions de la sixième à la terminale ;
  • près de 250 groupes d’enseignement.

Juin 2014 : formation et mise en oeuvre de l’outil

En juin 2014, c’est EducHorus de la société iTop qui est retenu pour sa capacité à s’adapter aux particularités de l’établissement. Une formation est alors assurée par 7 formateurs de la DANE le 13 juin 2014 pour accompagner 150 enseignants dans la découverte d’EducHorus. Un livret de formation a été remis à chaque participant (voir ci-dessous)

PDF - 4.6 Mo
Livret de formation à EducHorus

Février 2016 : deux ans après

Deux ans après la mise en service de l’EducHorus, je rencontre de nouveau le Proviseur pour faire un point sur l’utilisation d’EducHorus

- Avez-vous changé la façon dont vous concevez les emplois du temps ?

EducHorus n’a rien changé à nos habitudes dans l’utilisation du logiciel d’emploi du temps UDT, nous gérons toujours plus de 200 groupes d’enseignement.

- Quelle organisation avez-vous mis en place pour permettre la mise en oeuvre de l’ENT ?

Le Principal adjoint et le Proviseur adjoint préparent le cahier des charges précis de l’emploi du temps au mois de juin. Celui-ci est ensuite finalisé par un enseignant. L’ensemble est importé dans EducHorus à la rentrée. Deux référents numériques sont chargés d’administrer cet outil. Leur rôle est très important puisqu’ils accompagnent au quotidien leurs collègues et organisent également des sessions de formation pour les nouveaux arrivants. Le secrétariat du Proviseur est chargé de gérer les nombreuses listes de diffusion et la communication administrative via la messagerie d’EducHorus.

- Qu’est-ce qu’EducHorus a changé dans vos pratiques quotidiennes ?

EducHorus a permis de fluidifier la communication dans notre établissement où se côtoient plus de 300 adultes, avec notamment des sections internationales qui avaient l’habitude d’utiliser d’autres outils. Les changements de salles et les modifications de cours sont gérés très facilement et en temps réel. De même, l’appel est fait en ligne par les professeurs au début du cours. Tout cela permet de gagner un temps précieux et de disposer de données plus fiables. C’est aussi un outil fédérateur qui a permis de créer une nouvelle dynamique dans l’établissement et sur lequel nous nous appuyons, notamment dans le cadre de la mise en oeuvre de la réforme du collège.

- Quels ont été les retours des parents d’élèves ?

Les parents sont très satisfaits de cet outils. Ils utilisent principalement les fonctionnalités de communication, le cahier de textes et les notes et absences. Ils sont entre 500 et 1000 à se connecter chaque jour.

- Qu’en ont pensé les élèves ?

Les élèves du collège l’ont rapidement adopté, mais les lycéens ont mis un peu plus de temps. Ils sont tout de même 1000 à 1500 à s’y connecter chaque jour (principalement sur les outils de communication et le cahier de textes) !

Quelles évolutions dans le futur ?

- Quelles améliorations souhaiteriez-vous pour EducHorus ?

L’ergonomie peut encore être améliorée, tout comme la messagerie dans laquelle par exemple le bouton « Répondre à tous » est bien plus visible que le bouton « Répondre ». Nous espérons également que les réponses apportées par le support technique d’EducHorus seront plus constructives qu’elles ne l’ont été dans le passé.

- Quels sont les changements à venir ?

EducHorus est actuellement ouvert uniquement aux élèves du collège et du lycée et nous allons très bientôt l’ouvrir également aux élèves et parents du cycle 3, dès le CM1 !
Nous échangeons actuellement avec le Conseil Départemental et la société iTop pour envisager d’intégrer notre outil actuel dans l’ENT des collèges des Yvelines pour la rentrée de septembre 2016.