Paroles d’Ambassadeurs

Numérique en maternelle

Retour d’expérience

L’utilisation du numérique en maternelle est parfois contesté. Voici plusieurs exemples d’utilisation du kit Ambassadeur qui montre l’utilité du numérique dans la pédagogie avec les plus petits.

Florence C. nous raconte son expérience.

Installation du kit

Le vidéoprojecteur est installé sur un petit meuble à roulettes, facilement déplaçable d’une classe à l’autre. Dans ce petit meuble, il y a tout le matériel nécessaire à l’utilisation du kit : cables, rallonges, visionneuse, etc.

Dans deux classes, il y a un écran qui peut se baisser et se remonter (au coin regroupement). Les deux autres classes projettent sur une grande feuille blanche.

Ce système est très pratique, car il permet de tout installer très rapidement sans agitation des élèves d’une part, et d’autre part, il peut être utilisé dans les 4 classes de l’école. Ainsi, le kit est utilisé un maximum, au profit des élèves de toute l’école.

Petite section et la mobilisation du langage

J’utilise une clef usb reliée directement au vidéoprojecteur pour projeter des photos ou images (en jpeg). C’est un excellent support de langage, en tout petit groupe. Le fait d’avoir les photos en grand, les enfants sont plus captés, ils voient mieux et parlent plus facilement.

Remarque : j’utilise également ce système en atelier philo avec les grandes sections (décloisonnement) => projection d’une scène pour discuter autour d’une problématique, etc...

Exemples d’utilisation quotidienne

J’ai des ordinateurs dans la classe. J’utilise des petits logiciels créés à partir de Médiator en lien avec ce qui est travaillé dans la classe avec les petites sections, mais aussi les moyennes sections en décloisonnement « phonologie ».

Le vidéoprojecteur relié à l’ordinateur permet de présenter ces logiciels de façon très confortable (contrairement à avant où il fallait se mettre autour d’un ordinateur).

De la même façon, le vidéoprojecteur relié à la tablette permet de présenter des applications nouvelles aux enfants.

J’utilise aussi la tablette + un répartiteur de casques comme « coin écoute ». Les enfants peuvent réécouter une histoire connue avec chacun le livre en support.

Enfin, j’utilise la visionneuse reliée au vidéoprojecteur avec les livres de petits formats. Elle permet aux enfants d’avoir une meilleure visibilité et donc d’être plus concentrés. Ces livres sont ensuite à disposition des enfants au coin bibliothèque.

La visionneuse est particulièrement intéressante par ailleurs pour projeter une production d’enfants sur laquelle on veut revenir ce qui permet une meilleure formalisation des apprentissages.