La e-éducation, un incubateur de travail en équipe

Salon Educatec-Educatice 2017

Mobiliser les intelligences

«  Organiser une dynamique collective de formation-action et de coopération  » est l’un des objectifs de l’académie de Versailles portée par le projet 2020 pour «  mobiliser les intelligences  ».

C’est cette intelligence collective que la e-éducation entend contribuer à développer. En effet, apprendre et enseigner avec le numérique suppose d’acquérir de nouvelles compétences en ingénierie pédagogique et le travail en équipe permet d’avancer plus vite et plus efficacement. Par exemple, sur la plateforme de e-éducation de l’académie de Versailles Éléa, les enseignants peuvent écrire à plusieurs mains un même parcours, en présence comme à distance.
Toutefois, le travail en équipe est exigeant. Il requiert du temps pour se concerter et des réseaux pour croiser les intelligences.
Comment peut-on mobiliser chaque membre de la communauté éducative pour travailler ensemble  ? Quelles sont les dynamiques à privilégier pour faire émerger une «  organisation apprenante  » au sein de l’académie  ?

Collaborer, coopérer, mutualiser. Pourquoi ? Comment ?

Voici une présentation des différences entre ces 3 concepts sous la forme d’une image interactive :

PNG - 346.8 ko
Télécharger l’image de fond

Travailler en équipe avec le numérique

Aucune de ces trois postures ne se suffit à elle-même. C’est l’alternance entre des temps de collaboration, de coopération et de mutualisation qui permet de tirer avantage du travail de groupe. Dès lors, travailler en équipe offre une opportunité de développement professionnel.

Pour un enseignant qui souhaite intégrer la e-éducation dans ses pratiques, il existe plusieurs solutions. Des parcours-ressources déjà créés par les groupes d’expérimentation pédagogiques (GEP) seront prochainement mis à disposition des enseignants. Dans le cadre des projets interdisciplinaires, la co-scénarisation permet de réaliser un parcours pour les élèves qui mobilisent les différentes disciplines vers une problématique commune. Enfin, la e-éducation encourage les liaisons inter-degrés, permettant une communication à distance entre des élèves autour de projets co-construits par les enseignants.

Dans le rapport de mai 2017, «  Vers une société apprenante  », François Taddei met l’accent sur la plus-value du partage en matière d’éducation. «  Dans une organisation apprenante, tous les membres apprennent les uns des autres, les innovations et les apprentissages des uns facilitant ceux des autres. […] Cette communication transversale permet l’émergence de dynamiques facilitant l’innovation, l’intelligence collective et l’adaptation permanente aux changements de l’environnement, assurant le développement durable de l’organisation. »

La e-éducation réinterroge les pratiques des enseignants. Elle semble particulièrement propice à favoriser le développement d’une intelligence collective. C’est dans cet esprit que l’académie accompagne les équipes qui s‘engagent dans cette expérimentation.

Pour aller plus loin  :

Apports de la recherche

Exemple d’application de la e-éducation

Le travail en équipe pédagogique

Le travail en groupe d’élèves

  • Gérard De Vecchi, Enseigner le travail de groupe, coll. Coup de Pouce, Delagrave, 2006
  • Jacques Natanson, Dominique Natanson, Isabelle Andriot, Oser le travail de groupe, Ressources formations, Les clefs du quotidien, Canopé, 2008