Premier degré

Projet « P’tit Loup part découvrir la maternelle »

Exploiter un personnage d’album et vivre une expérience interactive pour travailler l’oral

« P’tit Loup part découvrir la maternelle » est un projet mené en partenariat avec la DSDEN des Hauts-de-Seine, la Délégation académique au numérique (DANE) de Versailles et les Éditions Auzou.
Durant plusieurs semaines, une dizaine de classes maternelles de la ville de Puteaux (92) ont reçu à tour de rôle la visite de la peluche « P’tit Loup ».

Les enseignants ont exploité la présence de la peluche afin de :

  • Travailler l’expression orale et produire un album numérique ;
  • Partager leur album numérique via Twitter ;
  • Interagir et communiquer entre classes et avec le compte Twitter de « P’tit Loup », animé par un formateur.

Chaque classe pouvait investir librement le personnage et exploiter tous les domaines d’enseignement pour produire son album. Cette ouverture pédagogique a permis de respecter le choix des élèves et de tenir compte des spécificités de chaque classe. La liaison entre les classes a été entretenue par la peluche qui a constitué un lien affectif fort et fédéré l’unité du projet.

Exploiter le langage en situation à l’aide du numérique :

Les derniers programmes de l’école maternelle précisent les attentes fortes autour de l’acquisition des compétences orales afin de construire chez l’élève des bases solides et nécessaires à l’entrée dans l’écrit.
« L’objectif est de permettre à chacun de pouvoir dire, exprimer un avis ou un besoin, questionner, annoncer une nouvelle. L’enfant apprend ainsi à entrer en communication avec autrui et à faire des efforts pour que les autres comprennent ce qu’il veut dire. »
« La communication et les échanges avec différents interlocuteurs sont nécessaires pour le développement intellectuel, affectif et langagier de l’enfant. »
Pour atteindre ces objectifs, le rôle de l’enseignant est primordial et l’utilisation d’un TNI ou d’une tablette permet d’optimiser les situations d’apprentissage.
L’enseignant, chef d’orchestre, anticipe :

  • Les temps ritualisés de travail sur l’oral ;
  • L’organisation spatiale de la classe et la définition des coins jeux ;
  • La diversité des modalités de travail (alternance petit et grand groupe) ;
  • L’instauration d’un climat positif et favorable à la prise de parole ;
  • La dynamique des échanges et l’authenticité des projets.

Ce sont autant de dimensions à prendre en compte pour structurer l’apprentissage du langage oral. L’enseignant, selon ses choix et sa posture, détermine des moments de travail facilitant l’entraînement et l’appropriation de compétences orales.
Dans le cadre de ce projet :

  • la présence de la peluche dans la classe ;
  • l’élaboration d’un récit via la tablette ;
  • la découverte des aventures de « P’tit Loup » dans les autres classes à l’aide du TNI et de Twitter ;
  • les échanges via Twitter pour communiquer avec « P’tit Loup »
    ont constitué des temps authentiques pour exploiter l’oral dans toutes les dimensions à l’aide du numérique.

Des élèves acteurs et producteurs à travers de multiples scénarios :

Une mise en œuvre à travers plusieurs étapes :

  • Recevoir la peluche de « P’tit Loup » et travailler au quotidien des mises en situation.
    Les élèves investissent le personnage pour s’exprimer et échanger. Ils collaborent et décident ensemble du projet à partager avec P’tit Loup. Ce scénario laisse place à l’imaginaire et au jeu symbolique, il complète la présence indispensable des coins jeux supports d’apprentissage dans le domaine de la maîtrise de la langue.
  • Mettre en œuvre le choix de la classe dans la production d’un album numérique. Une phase essentielle d’entraînement et de structuration du langage à l’aide de la tablette. S’écouter, s’enregistrer, reconnaître son camarade et le corriger deviennent des gestes habituels et favorables à la maîtrise du langage.
  • Découvrir à l’aide du TNI les aventures du « P’tit Loup » réalisé dans les autres classes :
    Comprendre la situation, se questionner, questionner l’autre via Twitter sont des interactions langagières authentiques et motivantes qui engagent l’expression orale même parmi les élèves les plus timides.
  • Communiquer à distance avec P’tit Loup pour susciter l’expression orale : Twitter devient un vecteur de communication interactif pour poursuivre une aventure, stimuler la curiosité et structurer des temps de langage en classe.


Impulser une dynamique de travail à l’échelle de la circonscription :

Ce , par la DSDEN92 en partenariat avec la DANE et les éditions Auzou, accompagné par les conseillers pédagogiques de la circonscription de Puteaux, a été l’occasion de réfléchir à l’utilisation des tablettes dans l’acquisition des compétences langagières.

Une rencontre a été organisée avec l’ensemble des professeurs concernés ; elle a constitué un temps d’échange privilégié où les enseignants ont pu mutualiser leurs expériences et décrire leur pratique.

Cette réunion a permis de soulever des questions et de lancer de nouvelles pistes de travail pour l’an prochain avec pour objectif la préparation d’une future animation pédagogique afin d’envisager de nouveaux projets.

À l’échelle des enseignants, le projet « P’tit Loup » aura été un levier d’impulsion pour s’interroger sur comment l’utilisation de la tablette contribue à favoriser l’appropriation de compétences langagières.