Un projet d’album numérique

S’inspirer, imaginer et produire en réseau

De nouveaux scénarios pédagogiques facilités avec le numérique

Une exposition à exploiter pour donner du sens à un projet d’écriture

L’exposition Christian Voltz proposée par la ville de Puteaux en octobre dernier a été le catalyseur d’un projet pédagogique qui s’est construit en réseau avec plusieurs écoles tout au long de l’année.
À l’initiative de la DSDEN du 92 et de la DANE, 2O classes ont été invitées à prolonger la visite en produisant un album numérique sur tablette.

Cette démarche en réseau coordonnée sur le terrain par Nathalie Guey, référente numérique, a permis de dynamiser la prise en main de l’outil tablette et d’encourager l’entraide entre professeurs pour faciliter et enrichir les usages.

La publication en ligne de toutes les productions et la mutualisation des albums permet à chaque classe d’enrichir son projet et de susciter des temps d’échange.

PNG - 885.3 ko
PNG - 692.1 ko
PNG - 998.8 ko

Des publications et une ouverture sur Twitter pour travailler l’expression orale en réseau

À partir des différents albums, 11 classes se lancent actuellement dans des échanges sur le réseau social twitter à l’aide d’un compte classe en lien avec un compte dédié au projet, animé par les formateurs.

Dans un premier temps, durant 4 semaines, les classes sont invitées à lire les albums publiés et à les commenter librement.

Puis, chaque vendredi matin, un temps d’expression orale est proposé. Il permet aux élèves de réinvestir une structure syntaxique autour d’une question posée. Le format interactif d’échanges entre classes favorisent l’enrôlement des élèves dans la tâche. Ils s’expriment sur un projet connu qui les concerne avec d’autres classes qui peuvent réagir.

Ce scénario offre ainsi une autre dimension à l’apprentissage du langage en classe.

Une ouverture sur la ville et les familles

Ce projet fédérateur crée les conditions pour des échanges plus larges avec des acteurs extérieurs à la classe ; L’auteur de l’exposition, Christian Voltz, informé du déroulement, participera aux échanges sur Twitter pour répondre à chaque classe.
Les services de la médiathèque de la ville ont accès aux publications et peuvent contribuer à la valorisation locale du projet.

Les familles, informées et inscrites sur le réseau Twitter, accompagnent le projet à distance et peuvent interagir par tweet pour répondre à la classe de leur enfant et valoriser les créations.

À l’aide du numérique, l’école ouverte sur la ville et les autres prend sens dans des réalisations concrètes. Un peu de créativité permet de mettre en œuvre des projets motivants qui rendent les apprentissages plus signifiants pour l’élève.

Découvrez l’image interactive des classes participant aux échanges sur Twitter :

Le résumé d’une séance de langage via Twitter :