Réaliser un reportage photo

Dans le cadre de la semaine de la presse, les élèves doivent réaliser un reportage photo à partir d’une sortie au musée Tavet-Delacour autour de l’exposition « Pontoise, une ville au cinéma ». Le travail s’organise en deux temps, celui de la préparation (écriture et repérages), et celui de la réalisation proprement dite (prises de vue, sélection et légendes).

Contexte

Présentation de l’exposition : « Pontoise, une ville au cinéma » Après la seconde guerre mondiale, avec la possibilité de tourner en extérieur, La ville de Pontoise devient le décor idéal d’une petite ville française. Depuis 1956, une centaine de films y ont été tournés. Bénéficiant d’une proximité avec Paris, Pontoise offre également une grande diversité de décors : places typiques, églises, maisons bourgeoises et rues commerçantes. Quelques films tournés à Pontoise : Toute la ville accuse (1956), Deux hommes dans la ville (1973) et La môme (2007).

Les élèves sont ensuite amenés à s’interroger sur les intentions journalistiques, quel est l’enjeu ? Informer ? Divertir ? De même que se pose la question des contraintes : autorisations à demander ?

Réalisation technique

Les élèves sont divisés en petits groupes de 2/3 élèves, et chaque groupe est équipé d’une tablette. Les différentes tâches sont réparties entre les élèves, pour la prise de notes et la réalisation des photos.

Les élèves doivent prendre un nombre limité de photos, afin d’être plus précis et de perdre moins de temps, lors de la visite guidée. Les élèves sont invités à multiplier les prises de vue, en se posant à chaque fois la question : que va-t-on prendre en photo et pourquoi ?

Écriture

La mise en forme du reportage commence d’abord par un travail de sélection, les élèves doivent éliminer les photos floues, mal cadrées, et redondantes. Ils ne doivent garder que la meilleure prise de vue, et privilégier les photos qui ont le plus de sens par rapport au sujet.

Ils doivent ensuite ordonner chronologiquement les photos pour retracer l’événement, et ajouter des légendes pour décrire les photos avec l’application « Skitch ». La présentation des photos doit mettre en évidence la différence entre le lieu réel et le lieu utilisé comme décor.

Conclusion

L’usage des tablettes dans le cadre d’activités pédagogiques en extérieur laisse beaucoup de possibilités, notamment du fait de la facilité d’utilisation et de leur faible encombrement. L’élaboration du compte rendu a permis aux élèves de réfléchir sur les notions de hiérarchisation et de sélection de l’information, ainsi que sur sa restitution.

(Avec la participation des élèves de 6ème 3 et l’aimable autorisation du Musée Tavet Delacour pour les photos.)

Mme TITRAOUI - Professeure-documentaliste
Melle MÉLI - professeure d’histoire-géographie
Collège les Merisiers, JOUY LE MOUTIER