17 juin, par Caroline PRAS-PESCE, Coralie Brodt, Pierre Bézanger

Ile de Monsieur à Sèvres

Concours Rob’ Hauts-de-Seine

Rétrospective du concours robotique

Robotique, Objets connectés, programmation Cycle 4 Cycle 3 Département des Hauts-de-Seine


Un concours pour trois prix

Conscients des enjeux pédagogiques de la robotique éducative, le conseil départemental des Hauts de Seine, en concertation avec la DSDEN 92, la Dane de Versailles et le réseau Canopé a proposé la première édition du concours Rob’Hauts de Seine.
Apprendre les bases de la programmation, encourager la coopération et la créativité et développer des compétences de communication, telles sont les ambitions affichées.
Car, programmer un robot pour qu’il soit capable de repousser le plus rapidement possible des plots hors du plateau de jeu ne suffit pas. Le concours prévoit également la réalisation d’un dossier de communication présentant le projet de la classe, son avancée tout au long de l’année scolaire, mais surtout la démarche engagée. Et les compétences artistiques ne sont pas en restent car, si libre choix est laissé aux classes de créer leur propre robot ou d’en personnaliser un existant, son design est lui aussi évalué.

Un concours complet qui développe de multiples compétences avec trois prix à la clé :

  • le prix du défi récompense la rapidité d’exécution des défis ;
  • le prix de la communication récompense le meilleur dossier ;
  • le prix du design récompense la créativité et l’originalité.

Une année scolaire de préparation…

Chaque équipe s’est consacrée au cours de l’année à la préparation de ce grand challenge robotique qui demande déjà de relever de nombreux défis : de la constitution des équipes, aux choix à réaliser en passant par l’apprentissage de la programmation, l’organisation des tests et la constitution du dossier.

Une aventure humaine et pédagogique qui va sans doute susciter des vocations dans les domaines des sciences, de l’ingénierie, du design et de la communication.

… pour une journée inoubliable

C’est dans une ambiance festive mais très concentrée que les collégiens se sont retrouvés dans la salle d’entrainement, accompagnés de leurs professeurs, pour vérifier que tout fonctionne parfaitement et effectuer les derniers réglages.
Car, une fois dans l’arène, plus de retour en arrière possible, le compte à rebours est lancé !

L’arène
Lancement du robot sur la piste
Compte à rebours
Derniers réglages

Trois manches de difficulté croissante où le but consiste à sortir du plateau de jeu le plus rapidement possible les cinq plots :

  • Défi 1 : sans contrainte particulière ;
  • Défi 2 : un par un ;
  • Défi 3 : en évitant le totem central sous peine de points de pénalité.

Entre chaque manche, il faut adapter sa stratégie pour répondre au nouveau défi : il est donc nécessaire de modifier les réglages des robots ; ce qui suppose de la part des élèves une grande capacité d’adaptation, de concentration et d’échanges. Pour faciliter la prise de décisions, chacun endosse un rôle bien défini : responsable de programmation, de stratégie ou de communication.

Cette année, l’arbitrage est revenu aux étudiants de l’association DaVinciBot (école d’ingénieurs ESILV) qui ont également présenté leur robot humanoïde.

Les arbitres DaVinciBot
Notes des arbitres
« L’humanoïde »

Et les lauréats sont…

Le collège Adam d’Antony remporte le prix du design, le collège R. Rolland du Plessis-Robinson le prix du défi (rapidité d’exécution sur les pistes) et le collège Petits-Ponts de Clamart décroche le prix de la communication, prix qu’ils ont reçu avec le soutien de A4 Technologie.

Les robots

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)