13 octobre, par Ghislaine Mezin, Marjorie Bertrand

Les états généraux du numérique territorialisés

Enseigner et apprendre avec le numérique - Table ronde n°4

Centrale Supélec (Saclay ) - 6 octobre 2020


Le numérique : plus-values et limites

Le cerveau apprend de la même façon que ce soit dans un espace numérique ou dans un espace réel.
Grégoire Borst, Chercheur et Professeur de psychologie du développement des neurosciences cognitives.

Icons made by Freepik from www.flaticon.com

Mais, le numérique est un outil qui « permet de s’adapter à des caractéristiques du cerveau qui apprend ». Il permet notamment de :

  • s’adapter en temps réel à la courbe d’apprentissage d’un apprenant,
  • faciliter la différenciation pédagogique,
  • favoriser l’autonomie des élèves.

Par exemple, la plateforme de e-éducation Éléa développée par l’académie de Versailles ou encore la plateforme pour l’enseignement des mathématiques Euler-WIMS adaptent les ressources et exercices proposés en fonction des réponses des élèves grâce à un système d’arbres de choix et de rétroaction immédiate. Ces fonctionnalités permettent à l’élève de gagner en autonomie et de progresser à leur rythme et sans l’aide d’un adulte.
De même, à l’instar de ce que font les enseignants, l’intelligence artificielle propose de plus en plus d’algorithmes capables d’identifier à quelle étape l’élève commet l’erreur et de proposer des remédiations. Cette forme d’évaluation formative est à investir et particulièrement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers.
Le numérique a également modifié le statut de l’erreur en apportant une vision bienveillante : se tromper est une part importante de l’apprentissage ; elle acceptée et vécue comme telle.

Toutefois, ces potentialités ne peuvent s’exprimer que si les modalités pédagogiques évoluent.
Les interactions sociales restent indispensables dans l’acte d’apprendre, et c’est encore plus prégnant dans le premier degré. Mais dès la maternelle, le numérique doit trouver sa place. Quel que soit le niveau, il doit s’entendre comme un levier supplémentaire lorsque c’est pertinent et qu’il apporte une plus-value. Et, il ne faut pas oublier qu’enseigner avec le numérique ne supprime pas les difficultés liées à la motivation et à l’engagement des élèves.

L’outil numérique n’est pas une fin en soi, mais augmente la palette d’outils pédagogiques à la disposition des enseignants.
Mélanie Fenaert, Enseignante SVT et SNT en Lycée, Chargée de mission e-formation à la DANE, IAN SVT


Un enjeu de formation

Formation des élèves

Il est important d’apprendre le numérique et pas seulement avec le numérique. Les jeunes sont de grands consommateurs du numérique mais de piètres utilisateurs. Ils ont accès à toute la connaissance dans leur poche, mais ils sont vulnérables face aux fake news qui est un véritable fléau en terme de santé pour l’OMS. L’éducation aux médias et l’information (EMI) est donc essentielle.
Développer des compétences transversales grâce au numérique et entraîner le cerveau à des fonctions de haut niveau constituent des enjeux d’avenir.

Formation des enseignants

Le confinement a accéléré la prise en main des outils, mais certaines questions restent en suspens. Le numérique peut-il permettre de gagner du temps ? de gagner en qualité ? de réfléchir sur les temps en classe et à la maison ? de repenser les espaces scolaire ?

Des formations sur le numérique existent depuis longtemps, mais aujourd’hui les besoins sont davantage axés sur l’intégration et les usages du numérique dans l’enseignement.
Différentes modalités de formation sont proposées avec des variations entre le 1er et le 2d degré :

  • La formation par les pairs est à investir et à organiser car ces temps, souvent informels où l’on partage ses connaissances et ses compétences, ont prouvé leur efficacité ;
  • Les formations à initiative locale (FIL) permettent de prendre en compte les spécificités locales et de répondre aux besoins formulés. Mais, elles reposent sur la volonté des enseignants et demandent de rassembler au minimum 15 personnes ;
  • Des formations à l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPÉ) doivent pourvoir offrir un premier bagage numérique aux nouveaux enseignants ;
  • Les formations massives et massées, c’est-à-dire des formations qui rassemblent le plus de monde possible et regroupées dans le temps pour éviter l’abandon sont rendues possibles par le numérique. De plus en plus de formations sont désormais hybrides avec une partie réalisée à distance.

Formation des parents

La continuité pédagogique a redonné une place de premier plan aux parents. Ils ont intégré la classe. Et il est important de les former et de les informer sur l’utilisation des écrans. C’est ainsi que nous réussirons à mettre en place une co-éducation de qualité.

La vidéo de la table ronde

Les intervenants

  • Caroline TALLEC, Cheffe d’établissement, Principale du Collège Paul Fort de Montlhéry (91) ;
  • Mélanie FENAERT, Enseignante SVT et SNT en Lycée, Chargée de mission e-formation à la DANE, IAN SVT ;
  • Florence MARY, Inspectrice du 1er degré, Conseillère premier degré de Mme la Rectrice ;
  • Vincent PANTALONI, Inspecteur du 2nd degré, IA-IPR de Mathématiques, GT Num ;
  • Aurélie HEUVELINE, Chargée de mission à la DANE, coordinatrice du groupe e-éducation ;
  • Grégoire BORST, Chercheur, Professeur de Psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation, Université Paris Descartes.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

academie

Bonjour et bienvenue
sur le site de la DANE

Retrouvez toute l’actualité fraiche sur :

Qu’est ce que la DANE ?

La délégation académique au numérique éducatif (DANE) est un service du rectorat chargé de proposer, auprès du recteur, une stratégie académique déclinant les orientations nationales de développement et de formation aux usages du numérique, d’animer la mise en oeuvre de cette feuille de route numérique et d’en évaluer les résultats.

En savoir plus

0 | 1 | Tout afficher

Aide