18 juin, par Coralie Brodt

Un projet de circonscription dans le 92

La Fabrique à histoires

Le numérique au service de la valorisation des productions des élèves

Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3 Département des Hauts-de-Seine

ECOLE ELEMENTAIRE BENOIT MALON - PUTEAUX ECOLE ELEMENTAIRE JEAN JAURES - PUTEAUX ECOLE ELEMENTAIRE MARIUS JACOTOT - PUTEAUX ECOLE ELEMENTAIRE LA ROTONDE - PUTEAUX ECOLE ELEMENTAIRE PYRAMIDE - PUTEAUX ECOLE ELEMENTAIRE SAINT JOSEPH - PUTEAUX ECOLE ELEMENTAIRE REPUBLIQUE - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE ANCIEN COUVENT - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE BENOIT MALON - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE DEFENSE 2000 - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE FELIX PYAT - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE MARIUS JACOTOT - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE LES DEUX COUPOLES - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE REPUBLIQUE - PUTEAUX ECOLE MATERNELLE PARMENTIER - PUTEAUX

À Puteaux (92), 23 enseignants ont participé au projet de circonscription La Fabrique à histoires permettant aux élèves des cycles 1, 2 et 3 de développer leurs compétences orales ou écrites au service de la compréhension de récits.

Le numérique a constitué un important levier pour les apprentissages ainsi qu’un outil de valorisation des productions collectives au sein de ce projet fédérateur.

La réalisation de la production

Ce projet est une mutualisation de travaux répondant aux mêmes objectifs : rappels de récits (raconter l’histoire pour en vérifier la compréhension, cf page 2 du magazine ci-dessous), puis production d’une suite ou d’une variante de l’histoire.
La collaboration a été mise en œuvre au sein des classes participantes : 18 classes de cycle 1, 2 classes de cycle 2 et 3 classes de cycle 3.

Des activités variées et les compétences exploitées

Les activités proposées aux élèves (principalement aux cycles 1 et 2)

  • Rappel du vocabulaire appris précédemment à partir de flash cards ou d’images projetées sur le TNI (cycles 1 et 2).
  • Apprentissage du vocabulaire nouveau à partir d’images mémoires (cycles 1 et 2).
  • Rappel de l’histoire avec ses propres mots, avec ou sans les images projetées.
  • Anticiper en imaginant la suite.
  • Découverte de la suite par l’écoute (cycles 1 et 2) et la lecture et commentaires.
  • Imaginer l’illustration du texte.
  • Découvrir et commenter l’illustration.
  • Imaginer ce que pensent et ressentent les personnages.
  • Raconter l’histoire, seul ou à plusieurs. Les camarades complètent à la fin.
  • Jouer l’histoire avec les masques et les marottes (cycles 1 et 2).
  • Utiliser le matériel (maquette, personnages et boîte mémoire) disponible en fond de classe en autonomie (cycles 1 et 2).
  • Réaliser le film de l’histoire.

Production orale ou écrite d’une variante :

  • Choix collectif des éléments à conserver : structure narrative, personnages, actions et événements, lieux ou époque.
  • Choix collectif des éléments à modifier.
  • Construction collective de l’histoire.
  • Productions d’illustrations.
  • Enregistrements audios ou enregistrements vidéos.
  • Montage de la vidéo collective par l’enseignant(e) à partir des médias produits par les élèves.

Production orale ou écrite d’une suite :

  • Prise en compte des éléments narratifs de l’histoire.
  • Construction collective de la suite.
  • Production de la vidéo à partir d’enregistrements audios ou vidéos.

La plus-value du numérique dans le projet

Le recours au numérique a permis de favoriser :

  • la compréhension de récits (en privilégiant l’usage de l’oral plutôt que celui des questionnaires aux cycles 2 et 3) : recours à la projection et aux enregistrements audios,
  • la compréhension des attendus en matière de production orale (ou écrite aux cycles 2 et 3), l’autoévaluation par les élèves de leurs productions,
  • au cours des phases de production (rappel de récit multimédia, puis production d’une suite ou d’une variante), le réinvestissement des compétences et des connaissances acquises précédemment,
  • leur engagement dans un projet collectif dont la production finale est partagée avec les autres classes de l’école et de la circonscription sous la forme d’un magazine en ligne.

Des freins ?

Ce projet a été mis en oeuvre dans le cadre de la formation continue des enseignants de la circonscription en Maîtrise de la Langue ; des animations pédagogiques ont été proposées. L’accompagnement renforcé proposé par Nathalie Guey, ERUN sur la circonscription, a permis de lever les éventuels freins sur les plans technique et manipulatoire, hormis celui de l’utilisation chronophage de la ScolaWebTV dont les dysfonctionnements (liés aux publications des vidéos) se sont révélés très contraignants (voire fortemement démotivants pour certains enseignants).

Découvrir la richesse des réalisations

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)