18 juin, par Ghislaine Mezin, Séverine Poncet-Ollivier

Collège Émile Zola à Igny (Essonne)

Les bonnes ondes du Studio 104

Studio Webradio

Éducation aux médias et à l’information Cycle 4 Bassin de Massy


De la formation à concrétisation du projet

Le jingle du Studio 104 résonne depuis plusieurs mois dans les couloirs du collège Émile Zola à Igny (Essonne) qui expérimente depuis la rentrée une « classe médias » avec des élèves de quatrième et un « club radio » avec des élèves volontaires.
Cette idée de média scolaire a germé à la suite d’une formation webradio, proposée par la Dane de Versailles et suivie par deux professeurs -Thierry Davaine, professeur de musique et professeur principal de la classe et d’Adeline Rameix, professeure d’histoire-géographie- à l’origine du projet.
Un club d’abord, avec une poignée d’élèves volontaires à la rentrée 2017, puis une classe médias depuis septembre.
D’autres enseignants, Adeline Costa, professeure documentaliste et Aline Marion, professeure de français, ont rejoint l’aventure, séduites par les possibilités offertes par la webradio de faire progresser leurs élèves.

Coopération, collaboration et autonomie

En « sortant des sentiers battus » de la pédagogie traditionnelle, l’équipe des professeurs a poussé ce groupe de 27 élèves à changer de posture, à s’engager dans un projet, à s’adapter, à s’organiser dans le travail en groupe, et à presque se passer des adultes…

C’est tout le groupe d’élèves qui est tiré vers le haut, remarque Thierry Davaine. L’impact du projet sur la motivation de l’ensemble des élèves est remarquable. On réussit à maintenir toute la classe au-dessus de la moyenne. Et tous les autres professeurs sont ravis de la bonne ambiance et du bon climat qui règle dans la classe.


Un média au service des compétences langagières

Au fil des semaines, chacun a appris à se saisir d’un sujet étudié en classe ou non et à en faire une chronique radio : les grandes métropoles, les réactions chimiques de combustion, la harcèlement, Thanksgiving (en anglais…), les cadeaux de Noël, la littérature fantastique, le smartphone, les droits d’auteur : un heureux mélange de notions travaillées en classe, repensées et réécrites avec les mots des élèves ou de sujets plus personnels.

L’oral, qui est souvent un peu artificiel, en cours de français, prend ici tout son sens et devient concret, note la professeure de français.

Le temps, indispensable, du débriefing à la fin de chaque direct permet à tous, professeurs et élèves, de prendre le temps d’analyser l’émission - débit de parole, articulation, prononciation de l’anglais, construction de la chronique, choix du sujet : un petit pas sur place et un regard constructif qui permet à tous de gagner en confiance et d’être valorisé.

Une démarche motivante pour tous

Même démarche, côté « club », avec une motivation qu’il s’agit d’entretenir plus fermement pour les élèves qui s’emparent du Studio 104 une fois par semaine sur le temps du déjeuner. Pour éviter la lassitude et permettre aux élèves de faire de la webradio un réel média d’expression, une grande autonomie leur est laissée, ainsi qu’un encouragement fort à régulièrement changer de rôle : présentateur, chroniqueur, technicien, rédacteur en chef, chef de plateau...
Et même d’assurer la pérennité de l’activité en accueillant, lors d’une journée portes ouvertes, les petits nouveaux : conseils, explications, tutorat, encouragements. La transmission de pair à pair, un facteur essentiel pour les enseignants qui ont guidé depuis le début ces élèves vers la prise d’initiative et l’autonomie. Le plein de bonnes ondes qui encourage l’équipe à s’engager l’année prochaine dans de nouveaux projets encore plus ambitieux. À suivre.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)