8 novembre, par Déborah Ades-Clausell

Repenser les temps d’apprentissage

Les parcours éducatifs et la e-éducation pour penser le temps long

Épisode 3

e-éducation Cycle 3 Cycle 4 Lycée Région - Académie


Dans le cadre de la réforme de la scolarité obligatoire (2016), quatre parcours éducatifs [1] sont apparus : parcours Avenir, parcours Citoyen, parcours d’Éducation Artistique et Culturelle ou encore parcours éducatif en Santé. Il s’agit d’offrir aux élèves de vivre différentes expériences en lien avec ces thématiques tout au long de leur scolarité et de les aider à en percevoir la continuité. Outre qu’ils peuvent être présentés aux examens tel que l’oral du Brevet des collèges, ces parcours visent à mettre en évidence le parcours personnel des élèves. Tâche difficile lorsqu’au fur et à mesure des années, les élèves présentent des parcours variés dont ils ne peuvent, seuls, mesurer les bénéfices sur leur formation générale. Le numérique, par sa capacité à garder en mémoire, permet de soutenir cette dynamique et d’accompagner les élèves à réfléchir à leur parcours dans une logique globale.

Quelle plus-value la e-éducation apporte-t-elle pour mener à bien ces parcours sur le temps long ?

Les parcours éducatifs interrogent les temps éducatifs sur le long terme pour permettre à l’élève de se construire en tant que futur adulte. Au fil des années de scolarité, les expériences scolaires et extra scolaires se conjuguent dans différents domaines pour permettre à l’apprenant de se constituer un parcours personnel. Pour les équipes éducatives, c’est un travail nouveau auquel il faut donner de la cohérence, pour éviter l’écueil d’une succession de projets indépendants les uns des autres.
Le numérique met à disposition des outils de partage ou d’archivage qui facilitent grandement cette appréhension globale du parcours de l’élève. Dans la e-éducation, ces usages sont pensés, testés et éprouvés afin de faire vivre la "reliance éducative" [2], c’est-à-dire la mise en synergie des temps scolaires et hors scolaires pour donner du sens au parcours des élèves dans leur globalité.

1° Garder la mémoire de son parcours grâce au numérique

Mis à disposition de tous les élèves Français, Folios est un espace de stockage, destiné à garder en mémoire différents éléments constitutifs du parcours d’un jeune. Au fil des années et des usages, ce support permet de donner de la cohérence au vécu de l’élève, contribuant à faire de lui un jeune adulte.
Il peut y sauvegarder les traces des projets réalisés, stocker des documents ou encore rédiger un CV pour faire le point sur ses acquis, ses compétences, ses qualités. D’autres questionnaires lui permettent de réfléchir et de construire son orientation, toujours à son rythme. Aucun des 4 parcours n’est oublié, s’efforçant ainsi de tenir compte de l’essentiel du vécu d’un élève.
Du cycle 3 à l’obtention de son bac, l’élève d’abord accompagné par ses enseignants, puis en autonomie, apprend à garder la mémoire de ce qu’il a fait. Il devient acteur puis auteur de son cheminement personnel : chercher, sélectionner, mettre en page et donner à voir ses progrès et ses réussites. Les parcours, rassemblés et organisés sur la plateforme en ligne Folios, permettent de relier les différents temps éducatifs, qu’ils aient été vécus dans le cadre scolaire ou en dehors.
De leur côté, les enseignants accèdent à la mémoire des élèves. Ils peuvent en début d’année donner une orientation à leurs progressions en s’appuyant sur ce qui a été fait, sur ce qu’il reste à découvrir aux élèves d’un groupe classe. À l’occasion de l’oral du brevet, Folios peut devenir un support pour construire et animer l’examen oral.

Ce faisant, l’école, le collège ou encore le lycée ne sont plus des lieux d’apprentissages à part, mais bien des carrefours qui permettent de mettre en cohérence les différents temps vécus par l’élève qui participent à son éducation et qui le font gagner en maturité.

2° Co-construire les parcours éducatifs entre équipes éducatives

Avec le numérique, le partage est facilité. Dans le cadre de l’expérimentation de la e-éducation dans l’académie de Versailles, la mise en synergie de tous les acteurs éducatifs apparait plus simple. Il devient alors possible de donner de la cohérence aux différents moments, projets ou travaux vécus ou réalisés par les élèves.

Voici quelques exemples de réalisation issues de la plateforme Éléa qui participent à faire vivre les parcours éducatifs. Les parcours extraits de la Éléathèque peuvent être récupérés et mis à disposition des élèves dans les établissements expérimentateurs.

Le parcours Citoyen

- Exemples de parcours de e-éducation

« Le harcèlement, c’est l’affaire de tous ! », vie scolaire, cycle3, produit par le groupe Handicap & Numérique 78.
L’élève progresse à travers différentes missions pour comprendre le harcèlement et acquérir les bons réflexes afin de lutter contre.

« Autour d’une course caritative », SVT, physique-chimie, lycée.
Projet de classe, la participation réelle à une course caritative offre l’occasion de réinvestir et de s’approprier des contenus scientifiques.

Le parcours Avenir

- Exemples de parcours de e-éducation

« Bien s’orienter après STMG », (sciences et technologies du management et de la gestion), économie-gestion, lycée professionnel.
Les élèves vont travailler en autonomie en classe avec leur professeur et en distanciel afin de mieux comprendre les choix qui s’offrent à eux après le bac. Ce parcours constitue un exemple de scénario transposable dans d’autres champs disciplinaires et ou professionnels.

- Piste pour scénariser son propre parcours

« S’approprier son parcours : réaliser un CV en histoire-géographie », histoire-géographie, cycle 4 et lycée.
Cet article raconte comment la réalisation d’un CV permet d’opérer des points d’étapes dans le parcours de l’élève afin d’identifier ses acquis. La mise en œuvre numérique est possible soit dans Folios directement à l’aide de la section "réaliser son CV" ou bien sur la plateforme Éléa dans le cadre d’un parcours conçu à cet effet, permettant à l’élève et à son professeur d’échanger pour aboutir à une version optimale du CV.

Le parcours Santé

- Exemples de parcours de e-éducation

« Agir pour les autres », cycle 3, réalisé par le groupe handicap et numérique 78.
Ce parcours constitue une initiation aux premiers gestes à avoir en cas d’accident. Composé de plusieurs missions, cela permet d’introduire des réflexes importants dans le cadre de l’éducation à la santé. Il a été réalisé par des infirmières scolaires qui mettent ainsi leur expertise dans un parcours interactif.

« L’aventure intérieure : santé et estime de soi », cycle 3, réalisé par le groupe handicap et numérique 78.
Ce parcours a pour objectif d’encourager l’élève à mieux se connaître et à mieux s’accepter. Il s’organise avec des phases individuelles en autonomie et des phases collectives accompagnées d’un adulte référent.

Le parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC)

- Exemples de parcours de e-éducation

« Comprendre la réforme avec une œuvre d’art », histoire, seconde.
Au croisement de l’histoire et de l’histoire des arts, ce parcours propose à l’élève d’entrer par l’œuvre de Lucas Cranach, La Vraie et la Fausse Église, vers 1545. Si l’histoire des arts n’est pas tout à fait partie prenante du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle qui suppose la pratique, ce type de parcours permet d’éveiller le regard des élèves sur l’histoire de la peinture.

- Piste pour scénariser son propre parcours

« Produire une émission télévisée dans le cadre d’un PEAC », géographie, collège.
Dans cet article, il est question d’une classe participant à un PEAC avec le théâtre de Saint Quentin en Yvelines alternant une pratique de spectateur et des ateliers de pratique théâtrale. En lien avec le programme de géographie et la question de l’aménagement du territoire, les élèves organisent, construisent et produisent une émission télévisée. Ils réinvestissent ainsi les acquis du PEAC et les notions disciplinaires dans une production qui permet de garder trace et de valoriser l’ensemble de leur engagement.


3° Aider les élèves à s’épanouir dans l’univers numérique

Les parcours éducatifs ont la vertu de réintroduire, dans le cursus de l’élève, la notion de temps long. Il n’est ainsi pas rare que les contenus appris une année ne prennent sens pour l’apprenant que des années plus tard. Mais, cela est conditionné par le fait d’y revenir et de voir des enseignants valoriser les expériences passées en les rattachant à celles à venir. Par ailleurs, les parcours éducatifs valorisent des compétences para-scolaires dont le bulletin périodique ne permet pas toujours de rendre compte. En s’appuyant sur l’évaluation positive [3] introduite par la réforme de 2016, ils peuvent ainsi participer à donner ou redonner confiance en soi, contribuant ainsi à rendre l’élève disponible aux apprentissages.

Dans cette idée, les médias scolaires [4] offrent la possibilité de valoriser nos élèves : la réalisation de vidéos, l’animation d’un blog, la rédaction d’un article sont autant de jalons qui permettent à l’élève de garder trace d’un projet abouti. C’est aussi l’occasion de les encourager à s’engager pour la communauté, valeur constitutive du parcours citoyen. Les environnements numériques de travail (ENT), les sites web des établissements facilitent le dépôt, la mise à disposition de ces médias et leur valorisation auprès des familles et des partenaires de l’établissement.

Les questions juridiques associées à cette démarche de publication sont aussi l’occasion d’éduquer aux médias et à l’information. Les règles de publication (lieu de diffusion, droit d’accès, de copie, durée de la publication, ...) sont autant de paramètres qui peuvent être pensés et négociés avec la classe. En donnant aux élèves les clés pour comprendre les médias sur internet, ils s’approprient les codes nécessaires pour contrôler leur propre identité numérique [5]. Ils apprennent à donner à voir ce qu’ils font, ce qu’ils savent faire, dans un cadre réfléchi, raisonné. Conscients des vertus et des limites de chaque support, ils développent des compétences aujourd’hui nécessaires pour s’insérer pleinement dans la société et le monde du travail.

Pour conclure

La e-éducation permet d’enseigner et d’apprendre sur le temps long en s’appuyant sur le numérique pour conserver des traces et gagner en continuité. Cela repose sur la volonté de mettre en cohérence les différents temps éducatifs des élèves, dans l’établissement comme en dehors. C’est aussi une façon de contribuer à renforcer leur estime personnelle, facteur indispensable pour rendre un apprenant disponible à de nouveaux apprentissages. Enfin, c’est l’occasion d’aider nos élèves à se préparer à l’entrée dans le supérieur, la vie professionnelle et plus généralement le XXIe siècle.

Pour en savoir plus :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)