Ambassadeurs du numérique

Réalisation d’une vidéo stop motion dans le cadre d’un projet de classe

De l’observation scientifique à la « leçon numérique »

L’animation en volume est parfois aussi appelée Stop Motion

Caroline Aimar, ambassadrice du numérique à l’école Joliot-Curie de Corbeil-Essonnes, a mené avec sa classe de CM1 une séquence pédagogique pour comprendre les conditions de la germination d’une graine.

Le kit Ambassadeur du numérique a permis aux élèves de réaliser un court film d’animation pour résumer et partager ce qu’ils avaient découvert et compris.

Voici comment…

Étape 1 — La compréhension du phénomène

Nous avons planté des graines de lentilles et de haricots et nous les avons observées germer puis se développer. Nous voulions mener une expérimentation qui nous permettrait dans un premier temps de savoir dans quelles circonstances une graine germait puis se développait de manière optimale.

À l’occasion de ce premier temps de travail, nous avions pris en photo plusieurs fois par jour des pots témoins. Au bout de 15 jours, j’ai monté sur ordinateur une vidéo pour observer en accéléré la germination et le développement des plantes.

Étape 2 — Passage aux schémas

Nous nous sommes centrés sur les étapes de germination d’une graine.
Dans du coton, nous avons fait germer des graines de lentilles, et comme pour la première partie de notre expérimentation, nous avons pris des photos chaque jour. Ces photos ont permis de mettre en évidence la radicule ainsi que sa transformation en tige avec racine.
Les élèves ont travaillé sur le dessin de schémas permettant d’illustrer nos observations, mais il fallait plusieurs schémas pour illustrer toutes les étapes de la germination.
Nous avons échangé autour de l’idée de créer une vidéo mettant en scène un seul schéma pour toute la classe.

Étape 3 — Réalisation de la vidéo !

L’application utilisée était LegoMovie, qui n’existe plus. Mais une application équivalente telle que Animation en volume permettra de réaliser le même type de projet. La version gratuite est suffisante pour cela, les fonctions plus avancées pourront être assurées ensuite dans iMovie par exemple (bruitage, etc.)

Les élèves se sont réparti les rôles : un élève pour prendre les photos, un élève pour dessiner, un élève pour assurer la stabilité du matériel. Finalement, ils se sont relayés sur les 3 postes et chacun d’entre eux a apporté sa contribution sur le schéma. Cette application est très intuitive, les élèves ont su très vite l’utiliser, elle garde sur l’écran une ombre de la photo précédente, ce qui permettait aux élèves de bien ajuster la position de la tablette.

Voici le résultat :

Étape 4 — Une « leçon numérique »

Nous disposons sur notre école d’un site internet sur lequel je diffuse, entre autres, les devoirs et les leçons à revoir.
Il y a deux ans, nous avons commencé à enregistrer des vidéos faites par les élèves, à la façon de tutoriels, sur des leçons qui étaient complexes à revoir à la maison. (Tracer des droites perpendiculaires, lire l’heure…). Nous les avons appelées « leçons numériques », elles étaient postées sur le site de l’école pour faciliter la révision des leçons à la maison.
La vidéo sur la germination d’une graine a donc constitué une leçon numérique de plus.
En créant eux-mêmes leurs leçons, les élèves les comprennent mieux et surtout ils les retiennent plus facilement.