13 octobre, par Luc Perin

Les Etats Généraux du Numérique Territorialisés

Un égal accès au numérique - Table ronde n°1

Paris Centrale Supelec (Saclay) - 6 octobre 2020

Région - Académie


Un égal accès au numérique

Quels sont les besoins et les leviers pour :

  • assurer une équité numérique territoriale ?
  • assurer une égalité d’accès au numérique pour tous les acteurs de l’éducation, (enseignants, élèves, familles) ?
  • prendre en compte les besoins des usagers et inclure les parents ?

Le numérique permet avant tout d’être un levier pour entrer dans les apprentissages. Développer une culture numérique commune est donc nécessaire tant pour les élèves et les parents, que pour les enseignants.

Le défi pour l’éducation nationale est de permettre un égal accès au numérique de l’ensemble des élèves.
Valérie Dautresme, Directrice académique adjointe des services de l’Éducation nationale du Val-d’oise – Académie de Versailles

L’environnement numérique de travail (ENT)

L’ENT facilite et sécurise les échanges entre les différents acteurs de la communauté éducative et facilite l’accès aux ressources numériques pédagogiques.

Un égal accès à la communication

Les ENT sont des espaces protégés permettant d’assurer le lien et la communication avec les familles, ce qui est fondamental. Peu généralisé sur le territoire en primaire, l’ENT est l’interface privilégiée entre les différents acteurs de l’éducation au collège et au lycée. Son utilisation doit permettre aux parents de prendre la main sur la communication avec l’école. Il faut donc les initier à cet outil afin de les rendre responsables des usages numériques de leurs enfants.
La crise sanitaire a mis en exergue le besoin de généraliser le déploiement des ENT dès le primaire.

Un égal accès aux ressources pédagogiques

L’ENT est un outil performant qui offre un égal accès aux ressources pédagogiques dont les manuels numériques.
Ces ressources sont sélectionnées, conformes au règlement général sur la protection des données (RGPD), et leurs usages sont accompagnés par les enseignants. D’ailleurs, dans l’académie de Versailles, 32 Groupes d’Expérimentation Pédagogique (GEP) travaillent régulièrement sur ces ressources numériques.
Pour uniformiser les pratiques et proposer une continuité dans les usages, une harmonisation des ENT serait intéressante. Conserver le même environnement numérique de travail permettrait une progressivité pédagogique tout au long de la scolarité.

Les enjeux d’équipement et de formation

Il est fondamental de former les enseignants, les élèves et les parents aux usages numériques pour les sensibiliser aux enjeux et pour proposer une co-éducation de qualité. On forme au et par le numérique.

Du côté des enseignants, des plans massifs d’équipement et de formation au numérique sont développés sur de nombreux territoires. Ces formations encouragent le développement de pratiques pédagogiques avec le numérique, notamment pour aller vers plus d’hybridation.
De côté des élèves, les enjeux de formation visent à limiter la fracture numérique.

Pour garantir l’égalité de l’accès au numérique, la place des parents est centrale !
Dominique Pinchera, Proviseur du lycée Louis-Bascan, Rambouillet - Académie de Versailles

L’équipement des familles est très hétérogène. Chaque enfant scolarisé ne dispose pas d’un ordinateur à la maison. Mais la fracture numérique ne se limite pas à un problème d’équipement, il est également indispensable de développer une culture commune autour des usages.
Pour lutter contre la fracture numérique et la défiance de certaines familles face au numérique, le choix de l’équipement est important. Uniformiser les équipements pourrait se révéler un levier pour instaurer une confiance commune dans l’outil numérique sur le long terme. Par ailleurs, ces équipements numériques, souvent mobiles, permettent de restructurer les lieux en redéfinissant les espaces scolaires pour changer les postures d’apprenant de l’élève : une autre manière de développer cette confiance commune.
Une formation massive et à grande échelle est donc nécessaire pour initier l’ensemble des acteurs de l’éducation. Il faut aussi prendre en compte le facteur temps pour que ces pratiques s’installent de manière pérenne. Persévérer pour installer de nouvelles pratiques numériques sur la durée.

La table ronde en vidéo

Les intervenants

  • Béatrice PIRON, députée de la 3e circonscription des Yvelines (78), membre de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, présidente du groupe d’études llettrisme et illectronisme,
  • Valérie Dautresme, Directrice académique adjointe des services de l’Éducation nationale du Val-d’oise – Académie de Versailles
  • Laurent Rochette , Directeur général adjoint à l’innovation – Conseil départemental des Yvelines. Directeur général délégué – Seine et Yvelines numérique
  • Fabrice Gély, Délégué académique au numérique – DAN de l’académie de Versailles
  • Loïc Bourdin, chargé de mission du suivi départemental des cités éducatives en Essonne - Ministère de l’Éducation nationale de la jeunesse et des sports
  • Dominique Pinchera, Proviseur du lycée Louis-Bascan, Rambouillet - Académie de Versailles

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

academie

Bonjour et bienvenue
sur le site de la DANE

Retrouvez toute l’actualité fraiche sur :

Qu’est ce que la DANE ?

La délégation académique au numérique éducatif (DANE) est un service du rectorat chargé de proposer, auprès du recteur, une stratégie académique déclinant les orientations nationales de développement et de formation aux usages du numérique, d’animer la mise en oeuvre de cette feuille de route numérique et d’en évaluer les résultats.

En savoir plus

0 | 1 | Tout afficher

Aide