20 juin, par Hugues Philippart, Stéphane Guerault

Le projet School Box

Un projet école-entreprise dans un lycée 100% numérique

Lycée polyvalent de Prony - Asnières-sur-Seine (92)

LYC PROF DE PRONY - ASNIERES SUR SEINE

ENT m-éducation / Plan numérique e-éducation Lycée Bassin de Gennevilliers


Un projet de partenariat lycée-entreprise

Chaque année, le lycée de Prony développe des partenariats avec des entreprises afin que les activités pédagogiques puissent être le plus possible en relation avec la réalité des entreprises.

En juin 2017, l’établissement a pris contact avec la société SBS, pour un des projets de l’année.

La société SBS conçoit et fabrique des cabines acoustiques et connectées, à l’intérieur desquelles les utilisateurs peuvent trouver de l’informatique et des logiciels leur permettant de travailler dans un environnement protégé. Ces cabines peuvent recevoir de une à six personnes.

Un des objectifs de l’année 2017-2018 était que le lycée soit associé à la conception et à la fabrication d’un prototype de cabine pouvant répondre à l’utilisation que pourraient en avoir les professeurs et les élèves d’un lycée.

Une nouvelle méthode de travail collaboratif impulsant le projet dans le lycée : le hackathon

Afin de rechercher les fonctions d’usages numériques mais aussi les fonctions d’accueil et d’identité concernant ce prototype, l’équipe éducative a décidé d’organiser une journée de réflexion collective, un "hackathon", le vendredi 29 septembre.

Cette journée a réuni et mobilisé quinze professeurs, quatre-vingt-seize élèves et trois représentants de la société SBS.

Chacun des 12 groupes était constitué de 8 élèves de classes différentes et accompagnés d’un professeur référent.
Trois professeurs d’arts appliqués et les trois personnes de la société SBS étaient désignés experts pour venir en aide au groupe en panne de création.

Après avoir reçu les consignes et les objectifs de la journée, chaque groupe a dû collectivement organiser sa table de travail.
Sur chaque table était disposé le matériel nécessaire, soit : une tablette pour les recherches sur Internet, du papier, des ciseaux,de la colle ainsi qu’une maquette représentant la box à l’échelle 1/50.

Les groupes ont, dans un premier temps, organisé et hiérarchisé leurs idées au travers d’une carte heuristique.

Encouragés par les professeurs, les élèves ont tous participé très activement, la répartition des rôles s’est faite assez naturellement et chacun a pu trouver sa place.

Les professeurs ont fait, durant la journée, plusieurs points d’étape avec leur groupe pour assurer la cohésion, l’organisation et la répartition du travail.

Après un travail fructueux, chaque groupe a dû présenter son travail aux experts : les choix retenus et la maquette proposée, soit 12 projets présentés.

La "School-Box" est née.

Voici la synthèse des réflexions :

  • Lieu d’implantation
    Il ne ressort pas réellement de lieu mais le CDI ou le hall d’accueil de l’établissement semblaient être des lieux proposés.
  • Fonctions
    - La notion de détente était présente dans tous les groupes. Cette box doit permettre aux élèves de s’isoler un moment de « l’environnement lycée » : écouter de la musique, discutions confidentielles, moments de calme...
    - La box comme un point d’information. La majorité des groupes souhaite que la box permette de trouver des informations ou de communiquer des informations (écran sur une paroi extérieure, application « administration » dans la table tactile).
    - Travail collaboratif avec notion de travail à distance (lié à la configuration
    de l’établissement sur deux lieux différents)
    - Soutien scolaire, rattrapage de cours, ENT
    - Groupe de travail pendant un cours (type TD)
  • Règlement d’utilisation
    Tous les groupes souhaitaient mettre en place un règlement d’utilisation : réservation, temps limité d’utilisation, accès contrôlé.
  • Ergonomie/design de la box
    - Réflexion sur l’accueil des PMR (problématique évoquée par la moitié des groupes) o Personnalisation de l’espace (lumière...)
    - Mur végétal pour la majorité des groupes
    - Confidentialité visuelle (vitrophanie, vitre teintée...)
    - Ajouter du relief aux parois extérieures pour plus de personnalité.

Conception de la box

Pendant les vacances de la Toussaint, la société SBS élabore les plans du futur prototype en collaboration avec les professeurs de la filière Technicien Menuisier Agenceur. Ces plans sont ensuite utilisé afin de préparer les séquences d’enseignement qui permettent aux élèves de mettre en œuvre des programmes de fabrication numérique.

L’ENT monlycee.net fut essentiel pour permettre la communication et la collaboration entre les personnes impliquées.

Le prototype devant être finalisé pour le mois de janvier 2018, beaucoup d’échanges furent nécessaires ainsi qu’une forte mobilisation des élèves et de leurs professeurs.

Les plans furent exploités tout d’abord pour une représentation en réalité virtuelle et intégrés aux programmes de conception assistée par ordinateur de la machine à commande numérique de l’atelier, de cet établissement 100% numérique, équipé par la région Ile-de-France.

Réalisation de la Box

A partir de mi-octobre 2017, les élèves commencèrent l’usinage du prototype de la box et progressivement son assemblage.

Un partenariat avec le lycée Anatole France de Colombes a été également engagé afin de compléter le projet pour la réalisation de la tapisserie intérieure de la box.

Conformément à son engagement la box était prête au début de l’année 2018 et présentée officiellement lors du salon Eduspot.

De la conception à l’élaboration de la School-Box
par Dane de l’académie de Versailles

Entretien avec M. Saîd El Bahij , Proviseur du lycée de Prony

Le lycée de Prony à Asnières est un lycée professionnel, devenu lycée polyvalent, et qui peut souffrir d’un manque d’attractivité.
Proviseur nommé l’année dernière j’ai trouvé une équipe de professeurs extrêmement dynamiques. Il fallait trouver des moyens innovants pour que les élèves prennent goût à leurs formations et nous avons eu la chance de faire partie des 7 premiers lycées 100% numériques. Nous en remercions la Région Ile-de-France. Cela a changé l’identité de notre établissement
L’avènement du numérique a appelé un changement de paradigme : le modèle d’enseignement à travers les projets et les professeurs a créé une dynamique de travail collaboratif et un travail plus concret, ce qui est une solution pour résoudre les problèmes d’attractivité.
Les formations peuvent devenir plus attrayantes
Les élèves entrants dans les filières professionnels ont peu d’aisance par rapport à l’écrit. La transition du papier au numérique a facilité beaucoup : le numérique a apporté une plue value en terme d’acquisitions de connaissances, en expression orale, en usage des langues vivantes mais aussi dans la formation aux métiers et à l’industrialisation des techniques.
En atelier, pour les filières des métiers menuisiers et ébénistes par exemple, l’arrivée de machines à commande numérique 5 axes, la découpe laser, l’imprimante 3D sont des outils numériques et industriels qui ont révolutionné les pratiques et apporté de nouvelles perspectives aux projets des élèves avec leurs enseignants mais aussi avec les entreprises partenaires.
Un lycée polyvalent 100% numérique ne se limite pas aux équipements numériques traditionnels, tableaux interactifs, haut débit, ordinateurs, le numérique se décline dans les formations, par les outils professionnels mais aussi dans les pratiques innovantes des enseignants et des élèves (hackathon, usage de la réalité virtuelle, conception assistée par ordinateur…).

Dans les relations avec les entreprises, nous sommes au début d’un nouveau mouvement. Les élèves qui entrent au lycée professionnel actuellement seront encore dans le marché de l’emploi en 2060, cela exige de nous une transformation radicale pour former nos élèves au marché de l’emploi et anticiper les besoins
cela nécessite aussi de travailler de concert avec les entreprises.
Le maillage lycée-entreprise a énormément apporté. Il faut que les entreprises puissent entrer dans l’établissement, on doit apprendre d’elles mais elles ont aussi besoin du lycée, notamment pour ses nouvelles capacités d’innovations et de réactivité, comme les différents projets cette année ont pu le montrer.
Le projet d’élaboration et de conception de la « school-box » avec l’entreprise SBS est un exemple de cette collaboration efficace et gagnante entre le lycée et une entreprise.

Propos de Saîd El Bahij, Proviseur du Lycée polyvalent 100% numérique de Prony, Asnières-sur-Seine.

partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)