9 juillet, par Ghislaine Mezin

Projet Fusion Jeunesse

Conception de jeux vidéo et réalisation d’applications en intelligence artificielle

Lycée Jean Perrin - Saint Ouen l’Aumône (95)


Deux projets de création pour apprendre

L’association Fusion Jeunesse propose des projets pédagogiques œuvrant à la persévérance scolaire, l’employabilité, l’orientation et l’engagement civique des élèves.
Elle impulse ces actions dans de nombreux domaines autour du numérique. Chaque projet s’articule autour de la collaboration entre l’établissement scolaire et l’association sur une année scolaire. Chaque séance est coanimée par l’enseignant et un expert de l’association franco-québécoise Fusion Jeunesse qui est le coordonnateur du projet. En amont, la co-construction des séances entre enseignants, coordonnateur et mentors est très importante. C’est une communauté de recherche et d’apprentissage au sens large où chacun s’enrichit des apports des autres.

Se concerter, mutualiser les connaissances aussi bien pédagogiques que techniques, une source de créativité et d’innovation !

Création de jeux vidéo

Les élèves des classes investies dans l’opération « Création de jeux vidéo » s’inscrivent dans une réelle dynamique de projet avec ses différentes phases (conception d’idées, préproduction et prototypage, production, finition et publication) et ses délais à respecter. Tout au long du process, ils sont accompagnés par une équipe pédagogique pluridisciplinaire et un coordonnateur qui mène les activités en classe. Un « Mentor », professionnel du secteur, intervient lors de quelques séances dans l’année pour apporter son expertise, partager son expérience et ses savoir-faire mais aussi pour témoigner de son propre parcours. Il apporte enfin son point de vue expert sur l’activité proposée.

Création d’applications à l’appui de l’intelligence artificielle

Initier les jeunes au monde de l’intelligence artificielle (IA) en les amenant à créer une solution répondant à un besoin sociétal est l’objectif du projet. Les élèves explorent les différents types d’intelligence de l’humain et de la machine, recherchent leurs applications et s’interrogent sur les enjeux éthiques. Ainsi le but est de conceptualiser une entreprise et de proposer une solution d’IA en élaborant un prototype interactif.

Un environnement propice au développement de compétences

La bienveillance est le maître-mot de chaque séance. Ainsi, les élèves, même s’ils peuvent être impressionnés, osent essayer, se tromper, recommencer, produire, mais surtout ils laissent libre cours à leur créativité.

Un changement de paradigme

Dans ce modèle pédagogique, le rôle et leur posture des enseignants changent. Ils abandonnent l’apport de connaissances délégué à un expert extérieur au profit d’un rôle d’animateur et d’accompagnateur pour impulser et guider les productions tout en apportant les bons outils. Ce changement de paradigme modifie profondément le rapport entre professeurs et élèves qui prend une toute autre dimension. L’enseignement n’est plus vertical et une dynamique collaborative se crée petit à petit entre tous les participants.
De plus, les élèves choisissent eux-mêmes le rôle qu’ils vont jouer dans le projet, et en réponse à leur demande d’évaluation, on leur parle de plaisir et de créativité en récompense de leur investissement et non de notes, ce qui surprend les élèves.

Une cohésion de groupes

Les équipes des deux projets sont composées d’élèves de classe différentes (des élèves de 1re professionnelle et étudiants de BTS d’une part et des élèves de 2de GT avec des élèves de 1re générale, technologique et professionnelle d’autre part), une manière de leur faire prendre conscience que les classes auxquelles ils appartiennent et leur âge ne les définissent pas. Les projets font ainsi fait écho au travail mené sur le bien vivre ensemble.

Une estime de soi renforcée

Les Mentors sont des experts dans leurs activités professionnelles. Ils apportent la connaissance du domaine scientifique étudié mais aussi parlent de leur quotidien professionnel et de ce qu’il implique. Leurs parcours atypiques, avec des accidents de la vie qui les ont obligés à changer leurs orientations, donnent de l’espoir aux élèves par rapport à ce qu’ils vivent eux-mêmes dans leur scolarité. Certains ont parfois connu des réorientations ou ne savent pas vers quel domaine professionnel s’orienter. Le « changement » n’est pas vécu comme un obstacle mais un rebondissement pour aller vers une voie plus en adéquation avec les envies et/ou les convictions. Ce sont des témoignages très forts pour les élèves. Ce qu’ils remarquent, c’est que la motivation dans tous les cas a beaucoup joué sur le devenir de chacun des intervenants. Les échanges avec les Mentors et les coordonnateurs permettent aux élèves de gagner en confiance.

Ce que retiennent les jeunes des profils qui leur sont présentés, c’est que rien n’est acquis et que rien n’est définitif.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

academie

Bonjour et bienvenue
sur le site de la DANE

Retrouvez toute l’actualité fraiche sur :

Qu’est ce que la DANE ?

La délégation académique au numérique éducatif (DANE) est un service du rectorat chargé de proposer, auprès du recteur, une stratégie académique déclinant les orientations nationales de développement et de formation aux usages du numérique, d’animer la mise en oeuvre de cette feuille de route numérique et d’en évaluer les résultats.

En savoir plus

0 | 1 | Tout afficher

Aide