Dispositif de formation hybride

Voyage expérimental au coeur du dispositif « les fondamentaux de la culture numérique »


Le numérique est présent au quotidien. Il révolutionne notre société en profondeur et pousse l’école à interroger ses pratiques pédagogiques. Comment former les enseignants à cette nouvelle professionnalité afin de pouvoir faire réussir tous les élèves à l’ère du numérique ?

C’est dans ce contexte que l’académie a choisi de s’engager dans un projet ambitieux à l’horizon 2020, en construisant une académie de formation capable de former et d’accompagner les enseignants tout au long de la vie en favorisant l’implication et la stabilité des équipes.
(Axe 3)

Dans le cadre du Groupe de travail intercatégoriel et interniveau (GTI) chargé du numérique, la DANE a été sollicitée pour imaginer un dispositif de formation au numérique qui puisse participer à la mobilisation des intelligences pour apprendre et agir dans le monde du 21e siècle.

JPEG - 12.1 ko

Anne-Cécile Franc, chargée de mission e-formation et formatrice académique à la DANE, explique le contexte et la mise en place du dispositif « Débuter dans l’enseignement à l’ère numérique », tout particulièrement des enjeux du premier module « Les fondamentaux de la culture numérique ».

Phase 1 : conception et élaboration (mai-octobre 2016)

Entre mai et octobre 2016, j’ai donc été chargée, en tant qu’experte e-formation et avec une équipe projet intercatégorielle constituée de deux autres chargés de mission et de deux inspecteurs, de concevoir un dispositif hybride de formation à la culture numérique.
Nous ainsi élaboré un dispositif global "Débuter dans l’enseignement à l’ère numérique" scindé en trois modules progressifs dont le premier niveau est intitulé "Les fondamentaux de la culture numérique".

PDF - 729.6 ko

Afin de respecter pleinement la charte qualité de l’académie, nous avons appliqué les principes de la formation de formateurs e-CAP2 dans les différentes phases de scénarisation, de médiatisation et d’intégration.

Phase 2 : tester et ajuster le scénario (novembre-décembre 2016)

Entre novembre et décembre 2016 est venue la phase de test. Au cours de cette période, j’ai coanimé, avec deux autres chargés de mission, quatre sessions de formateurs pour pouvoir ajuster le dispositif au plus près des besoins des enseignants.
C’est ainsi que les 70 futurs formateurs ont pu vivre cette formation en avant-première et que, grâce à leur analyse et au recueil de leurs impressions et de leurs remarques, j’ai pu retravailler les scénarii.
Certains ont indiqué être nettement montés en compétence grâce à cette expérience inédite et les retours ont été très favorables.

Phase 3 : la mise en place grandeur nature (janvier-avril 2017)

650 professeurs se sont inscrits pour suivre ce dispositif, soit 29 sessions programmées entre janvier et avril 2017 dans les 10 médiapôles de l’académie.
Au départ, ce dispositif était conçu prioritairement pour les nouveaux enseignants ou les entrants dans l’académie, tout en restant ouvert à tous les enseignants intéressés.
Mais nous avons finalement constaté que le dispositif hybride "Les fondamentaux de la culture numérique" a également intéressé des enseignants plus expérimentés et des professeurs non titulaires.

Méthodologie et contenus

Chaque groupe est encadré par deux des formateurs qui ont suivi le dispositif en amont et qui ont contribué à sa relecture critique : un formateur DANE expert du numérique et un formateur académique expert de la didactique. Leurs regards croisés sont pertinents et rendent la formation plus performante.
Ces deux formateurs accompagnent les participants tout au long du cursus : Ils les relancent par des messages proactifs réguliers pour stimuler leur motivation tout au long des cinq semaines de formation.
Ils les aident à organiser leur travail à distance.
Ils répondent également à toutes les questions des stagiaires avec une grande réactivité.

Formation de formateurs
Afin de monter en compétences sur ces nouvelles fonctions de formateur-tuteur, les 53 formateurs impliqués dans l’animation de ces 29 sessions ont suivi en parallèle la formation de formateurs e-CAP3 : « tutorer et mettre en œuvre un dispositif d’e-formation existant ».

Au préalable, les stagiaires remplissent un test de positionnement. Cela permet aux formateurs de constituer des groupes et de proposer des temps de formation différenciés lors des regroupements en présentiel.

Au cours des deux regroupements les stagiaires expérimentent différentes démarches pédagogiques et travaillent en groupe à la réalisation de problèmes concrets liés à l’utilisation du numérique, par exemple des situations précises de publication de ressources numériques sur internet.
Comme nous leur demandons de produire une ressource numérique qu’ils testeront en classe, nous avons fait appel à Éric Jamet, un chercheur en ergonomie cognitive pour leur apporter sous la forme de capsules vidéo les éléments de compréhension du fonctionnement cognitif, puis de l’ergonomie de conception d’un diaporama.


Nous leur fournissons les éléments de réflexion nécessaires à l’élaboration d’une séance qui intégrera l’utilisation de cette ressource numérique, puis nous les invitons à analyser cette expérience et en évaluer l’efficacité entre pairs, avec l’aide des formateurs.

C’est l’acquisition d’une culture numérique professionnelle qui est au cœur de ce dispositif. Nous cherchons donc à faire prendre conscience aux stagiaires de l’importance cruciale du scénario pédagogique.
Pour cela, nous les invitons à argumenter dans un forum sur les conditions à réunir pour que l’utilisation du numérique apporte une réelle plus-value à leur enseignement.

Pour construire quelles compétences ?

Nous avons répertorié les compétences que ce dispositif cherche à construire. À la fin de la formation, les stagiaires qui le souhaitent peuvent procéder à une auto-évaluation des compétences pour lesquelles ils pensent avoir développé une maîtrise suffisante. Cette auto-évaluation est validée par les formateurs et permet de réaliser une attestation de formation qui pourra rentrer dans une démarche personnelle de VAE. Chaque participant qui réalise cette démarche est invité à analyser la manière dont il pourra mettre en œuvre ces compétences dans sa pratique professionnelle dans les mois qui suivent la formation pour les consolider.

PDF - 1.1 Mo

Dans quelques temps, nous aurons un panel suffisamment représentatif qui nous permettra de voir si cette démarche de valorisation des compétences a une incidence sur l’implication et la persévérance des participants.

Évaluer et analyser le dispositif

Nous sommes dans la première phase d’expérimentation.
En avril 2017, lorsque la première vague de sessions sera terminée, nous prendrons le temps d’évaluer et d’analyser le dispositif à partir des retours des stagiaires et des formateurs pour le faire évoluer une fois encore avant un déploiement plus important. La recherche et ses outils spécialisés nous aideraient sûrement à affiner cette évaluation. Nous souhaitons que ce soit notre prochaine étape...

Me former où je veux et quand je veux, tout au long de la vie

Ce dispositif a été conçu pour nourrir les pratiques professionnelles des enseignants par l’appropriation de nouveaux savoirs et de nouvelles pratiques, par l’actualisation de leurs compétences, par des échanges réguliers avec leurs pairs et avec les formateurs-tuteurs tout au long de la formation, et peut-être après.
La modalité hybride, dans la mesure où elle permet à chaque participant de suivre la formation à son rythme tout en étant accompagné, puis d’y revenir quand il le souhaite y compris après la fin de la formation, au moment où il en ressent le besoin, favorise l’investissement dans une organisation apprenante tout au long de la vie.