15 mars, par Déborah Ades

Repenser les temps d’apprentissage

Après la classe : réviser, ancrer et donner du sens avec la e-éducation

Épisode 7 - Série « Repenser le temps avec la e-éducation »

e-éducation


Après avoir abordé les activités possibles en amont et pendant la classe, intéressons-nous aux différentes stratégies qui peuvent être mises en place après la classe pour rendre les situations d’apprentissage plus efficaces.

Il sera d’abord question des élèves pour les aider par des activités de révisions avant les examens. Ensuite, pour favoriser un Ancrage Mémoriel® à long terme. Mais, il sera aussi question de la communauté enseignante. En effet, la e-éducation contribue, par le partage de parcours entre enseignants, à faciliter la mise en cohérence des différents programmes scolaires à mettre en œuvre tout au long de la scolarité.

La e-éducation pour réviser en vue des examens

À l’approche des évaluations et plus encore des examens, les élèves ont besoin d’aide pour apprendre. Pour identifier ce qui nécessite d’être revu, des QCM, des test auto-corrigés peuvent leur être proposés sur la plateforme Éléa. Le professeur peut rendre les activités disponibles avant les contrôles pour que les élèves s’entraînent.

Il est aussi envisageable, de rassembler des outils de révision réalisés au fur et à mesure comme les cartes Anki (application payante), Quizlet, La Quizinière ou Learning apps. Ces outils peuvent ensuite être rassemblés en un seul et même lieu en les intégrant sur la plateforme de e-éducation pour permettre aux élèves d’y accéder facilement.

Dans une démarche coopérative, Sanah Mnaouare, professeure de mathématiques a ainsi proposé à ses élèves de créer un parcours Éléa. Les parcours créés servent de supports de révisions à d’autres classes. L’ensemble des parcours produits ont d’ailleurs fait l’objet d’un concours.

La e-éducation pour favoriser l’Ancrage Mémoriel® à long terme

Lors du salon Educatice de 2017, Christine Fiasson et Ghislaine Mezin ont montré comment l’utilisation d’une plateforme de e-éducation peut favoriser la mémorisation. L’enseignant peut programmer un système de remobilisation et de réinvestissement des savoirs et savoir-faire, propice à l’Ancrage Mémoriel®. Ainsi, au travers d’ activités variées d’organisation, d’association ou de répétition, les élèves mobilisent leurs mémoires.

Mutualiser nos parcours pour faire émerger une société apprenante

En 2016, la réforme de la scolarité obligatoire a renforcé la dimension curriculaire des programmes. Les enseignants sont encouragés à faire des rappels, à remobiliser les savoirs, à réactiver les connaissances. L’objectif est de partir de ce que les élèves savent pour que les nouveaux apprentissages puissent prendre racines sur les anciens. Dans cet esprit, la possibilité de laisser à disposition des élèves des parcours en totale autonomie permet à terme de consolider les connaissances de chacun à leur rythme. Plus encore, cela permet de partir d’une expérience commune. La réalisation en équipe de parcours, qui sont ensuite partagés entre les différentes classes permet d’envisager une telle posture.
C’est cette aventure que l’équipe du lycée Jeanne d’Albret de Saint Germain en Laye raconte lors du e-fun de janvier 2019.

Plus encore, pour les équipes pédagogiques, le partage de parcours sur la plateforme Éléa permet de se faire une idée de ce qui a lieu ailleurs. Qu’ont appris les élèves à ce sujet dans les classes précédentes ? Qu’exigeait-on d’eux ? Qu’attendent les enseignants des classes supérieures ? Sur quels exemples, quels procédés mettent-ils en œuvre ?
En parcourant la Éléathèque, un enseignant peut aussi se faire une idée des types de travaux demandés dans d’autres niveaux et de ce qu’il sera attendu par la suite. En partageant ses parcours, il participe à son tour à alimenter cette connaissance.

Faciliter par le numérique, cette mutualisation des ressources contribue à former une société apprenante durable, alimentée par chacun et profitant à tous.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)