19 septembre, par Malika Alouani

Boulogne Billancourt

Une école numérique au coeur de la ville

De nouvelles pratiques pédagogiques

e-éducation Cycle 3 Cycle 2 Bassin de Boulogne-Billancourt Département des Hauts-de-Seine


Article rédigé en collaboration avec Carole ROUCH-SIRECH, conseillère pédagogique de la circonscription de Boulogne Billancourt

Contexte et description

Située au 32, rue Yves-Kermen, dans une parcelle triangulaire “satellite” de la ZAC Rive de Seine, le nouveau groupe scolaire s’inscrit dans un design urbain et contrasté.
Il est associé à un gymnase possédant un double accès depuis le groupe scolaire et depuis l’espace public.
L’école se compose de 18 classes dont 2 modulables, 2 centres de loisirs pour accueillir les enfants de l’école maternelle et primaire, un restaurant scolaire, un gymnase et un logement de fonction.
Certaines salles réservées à la création de médias sont utilisables en dehors du temps scolaire. Les façades de l’école ont été pensées avec des écrans de projection afin de favoriser l’ouverture et une communication vers l’extérieur.
Au-delà de deux cours séparées, un jardin pédagogique de 188m² est également à disposition de l’équipe sur le dernier niveau. Il sert à la mise en culture, par les élèves, de plantes d’extérieurs afin de les sensibiliser à l’écologie et à la nature.

Ambition du projet

Ce projet co-construit avec un cabinet d’architecte et la ville, en partenariat avec l’éducation nationale et la DANE de Versailles, a pour ambition de poursuivre la dynamique « d’école thématique » initiée par la collectivité. Après l’école bilangue « Doisneau » et l’école des Sciences et de la Biodiversité, une nouvelle école innovante dédiée aux nouveaux usages pédagogiques suggérés par le numérique s’imposait.
Les réunions de réflexion lancées en 2015/16 se sont poursuivies en continu pour déboucher sur des travaux en 2017 et une ouverture officielle qui a eu lieu en mars 2018.
Cette école innovante rassemble des caractéristiques pour favoriser une pédagogie associée au numérique. La liste suivante s’inscrit dans un effort volontariste de créer une école adaptable, facilitant l’appropriation de nouveaux usages pédagogiques :

  • modularité des espaces,
  • mobilier léger et souple à réorganiser,
  • écran digital mobile dans chaque classe,
  • classe mobile de tablettes,
  • bornes de connexion et haut débit,
  • connecteur mural pour le wifi,
  • classes ouverte avec cloison mobile,
  • salles dédiées à des compétences orientées vers la production multimédia (WebTV, Web radio),
  • espace libre adaptable à la créativité et aux arts plastiques,
  • salle de motricité transformable en espace de performance capable de recevoir un large public ...
    Une diversité de lieux capables de répondre à de multiples compétences avec pour exigence une ouverture vers la ville, les autres écoles et les associations périscolaires.
    C’est une école qui se veut ouverte aux familles avec un espace d’accueil dédié aux parents. Les salles multimédias rassemblées dans un pôle ouvert sont disponibles aux associations extérieures ainsi que la salle de sport utilisable tout au long de l’année par les clubs sportifs de la collectivité.

Repenser les espaces pour transformer la pédagogie

L’objectif premier de ces investissements répond aujourd’hui au besoin de re-questionner la pédagogie et d’agir sur de nouvelles postures d’enseignement chez le professeur et de nouvelles postures d’apprenant chez l’élève.
L’équipe composée de 15 enseignants a choisi de répondre à ce challenge de transformation afin d’investir les potentialités mises à leur disposition grâce aux espaces, aux mobiliers et aux outils numériques.
Ainsi, l’organisation frontale des apprentissages a progressivement laissé place à des activités en îlots, en demi-groupe ou par pôles d’apprentissage.
Ces nouvelles modalités de travail sont en lien direct avec le développement de l’autonomie de l’élève.
L’entraide, le tutorat entre élèves sont des objectifs d’action qui facilitent la mise en place de nouvelles postures apprenantes.

Le co-enseignement en maternelle  : Par le choix d’ouvrir leurs classes, les 2 enseignantes de GS ont mis en place un fonctionnement par pôles (mise en place plus riche car 2 classes concernées), permettant une vraie réflexion sur les modalités de travail, d’apprentissage et d’autonomie des élèves. Sur la semaine et la période, différents espaces sont proposés (un espace d’apprentissage avec l’enseignante, un avec les atsem, des espaces d’entraînement, de jeux symboliques, de construction, moteur…). Les élèves investissent l’espace quand ils le souhaitent et peuvent réaliser les activités proposées autant de fois qu’ils en éprouvent le besoin. En manifestant une confiance à l’égard de chaque enfant, ces modalités de travail engagent l’élève à avoir confiance dans son propre pouvoir d’agir et de penser, dans sa capacité à apprendre et réussir sa scolarité. Pour ce qui est des usages du numérique, cela a permis d’utiliser en petits groupes les divers outils déployés par la Municipalité (tablettes, dalle numérique). Ces outils permettent de tâtonner, de faire des essais de réponse par le langage, de participer verbalement à la production d’un écrit, de travailler en coopération… et permettent aux enseignantes de différencier leur pédagogie.


L’éducation au médias en Cycle 3 : Par les ateliers web radio et web TV, les élèves de CM1 et CM2 travaillent de manière différente et transversale. Tous les domaines disciplinaires peuvent être développés. Les compétences sociales sont également au cœur de ces dispositifs de travail, permettant un vrai travail de collaboration, d’expression orale, d’écoute et d’empathie. Ils ont mobilisé des ressources de la voix et du corps pour être entendu et compris, ont rempli des rôles et des statuts différents (journalistes, reporter…), pris conscience des enjeux civiques. Outre ces compétences, cela a permis aux élèves de développer leur capacité d’adaptation à un nouvel espace de travail, de comprendre le fonctionnement des médias et de développer leur esprit critique. Ils ont appris à utiliser un vocabulaire précis et varié, à écrire des textes informatifs.

Initiation à la programmation en maternelle et en cycle 2  : Ces ateliers ont été mis en place en moyenne section et en classe de CE2. Ils permettent de pratiquer des langages scientifiques, d’organiser son travail et sa pensée. Les élèves apprennent à coopérer avec le groupe, à se repérer et à se déplacer en utilisant des repères et des représentations, à anticiper, représenter et réaliser des déplacements sur un quadrillage, un écran.

L’implication du directeur pour co-construire une équipe sur des valeurs communes :
Ouvrir une école et lancer une dynamique est une mission importante ou l’engagement est total afin d’être à l’écoute de chacun, de fédérer un travail collectif et une liaison constructive avec les parents.
L’axe communication et partage des documents et ressources est un levier stratégique et facilitant.
La création d’un blog d’école remplit cette fonction.
Le blog de l’école

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)